Nous avons actuellement 353 visiteurs connectés sur nos sites (21 sur generationmp3.com - 5 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 327 sur le forum)

Écrit par
Rémi

Humour anglais, Botanique et milieu carcéral…

Dimanche 26 octobre 2008 à 14:08 | Dans la catégorie Coup de Coeur !, Critiques DVD

Comme vous avez pu le constater ces derniers, je suis un peu occupé et j’ai peu de temps pour rédiger des articles mais rien ne m’empêche de continuer à voir des films agréables et revigorant… Comme on est un dimanche et que j’ai un peu de temps, j’ai décidé de vous parler un petit coup de coeur que j’ai eu… ça fait un bail, que je le cherchais en dvd et ce fut chose faite hier soir…

Venons en au film en lui-même, il s’agit d’un petit film passé inaperçu : “Jardinage à l’anglaise” (Greenfingers dans la langue de Shakespear) de Joël Hershman avec entre autres Clive Owen (Sin city, Inside man, Les fils de l’homme,…) Helen Mirren (The Queen, Calendar girls, The Pledge,…) et David Kelly (Charlie et la chocolaterie, Stardust,…).
Le film date de 2004 mais un film agréable reste un film agréable quelque soit le nombre de ses années… et en plus il est basé sur des faits réels

greenfingers.jpg

Le film parle de rédemption et acceptation (un thème que j’aime bien, donc …).

Colin Briggs (Clive Owen) est un prisonnier solitaire et asocial, purgeant une longue peine. Un jour, suite à sa bonne conduite, il est transféré à un pénitencier expérimental. Le responsable du pénitencier expérimente une réinsertion sociale basée sur la confiance et l’apprentissage d’un métier.

Briggs dès son arrivée se retrouve en compagnie de Fergus, son codétenu passionné de botannique. Une amitié va naître entre ces deux personnes si différente et une nouvelle activité va faire son apparition dans le pénitencier : La réinsertion par le jardinage.

Comme dans beaucoup de comédies anglaises, il ne s’agit pas vraiment du thème ou traitement du film qui intéresse mais la poésie qu’il en ressort et la justesse des acteurs. Le film est tout en sobriété mais touche quiconque a un minimum de coeur.

Donc je vous le recommande fortement si vous avez un petit coup de blues et que vous avez envie d’un peu de gaîté dans votre journée.

A très bientôt pour des nouvelles de Watchmen et autres films…

Sur ce, bon film !

Écrit par
Rémi

Une fois n’est pas coutume, parlons d’une comédie fraîche…

Samedi 18 octobre 2008 à 12:46 | Dans la catégorie Coup de Coeur !, Critiques DVD

Etant mu par un certain immobilisme ces derniers temps, ce film m’a plus particulièrement touché que les autres… mais de quel film je parle ?

crick.jpg

Et il s’agit de “Le fabuleux destin d’Harold Crick” de Marc Forster (A l’ombre de la haine, Neverland, Les cerfs volants de Kaboul et bientôt Quantum of Solace (James Bond, vous connaissez ?)) avec Will Ferrell, Emma Thomson, Maggie Gyllenhaal, Dustin Hoffman et Queen Latifah. Le film date de 2007 chez nous et est passé un peu dans l’anonymat…

C’est une comédie avec beaucoup de poésie et une certaine intelligence dans la réflexion qu’elle porte…

Résumons un peu le propos : Harold Crick (Will Ferrell) est un contrôleur du Fisc tout ce qu’il y a de plus normal. Sa vie suit une ligne monotone sans jamais s’en dérouter. En bref, sa vie est une routine mecanique bien huilée mais sans aucune saveur.
Un jour alors qu’il se brosse les dents, il entend une voix (que lui seul peut entendre) qui ressemble à s’y méprendre à une narration de roman… Mais très rapidement, cette voix va modifier le cours de la vie… ou le cours de l’hsitoire dont Harold est le protagoniste. Harold n’est t’il qu’une pièce d’un récit ou une personne vivante ?… c’est tout l’intérêt du film.

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai été touché par cette histoire qui parle avec poésie de la vie de beaucoup de personnes emmurées dans une sorte d’immobilisme feutré. Leur vie ressemble a un mecanisme répétant inlassablement les mêmes choses sans jamais les remettre en cause… (je ne m’exclus pas du lot de ces personnes… car j’ai moi même j’ai du mal à sortir des murs douillets de ma prison d’habitudes et de solitude…).

Les acteurs jouent avec finesse et Will Ferrell étonne par le ton juste et sobre qu’il donne à son personnage.

Marc Forster m’avait déja touché avec son “Neverland” et “A l’ombre de la haine” qui value à Hale Berry un oscar, si bien que je suis impatient maintenant de voir ce qu’il a pu faire avec James Bond, sur Quantum of Solace (qui sort à la fin du mois).

J’espère vous avoir donné envie de voir ce film.

Sur ce, Bon film !

Attendez… j’ai un petit truc à vous dire avant de partir : Je vais bientôt mettre quelques informations et contenus sur “Tonnerre sous les tropiques” (dont j’ai déja parlé) et The Watchmen de Zach Snyder… donc restez sur vos gardes et reviendez !!

Écrit par
falcord

HOMER SIMPSON VOTE OBAMA

Dimanche 5 octobre 2008 à 14:29 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

Apparemment il s’agirait d’un extrait d’un épisode à venir.

Vraiment TERRIBLE

Bon c’est vrai que chez optionciné on est un peu moins actif en ce moment mais rassurez-vous on ne lâche pas l’affaire !

D’ailleurs si vous souhaitez devenir rédacteur, n’hésitez pas à utiliser la section contact du site !

Revenons à nos moutons !

thunder_tropic.jpg

Il y a quelques jours Paramount nous conviait à une séance presse du nouveau Ben Stiller : Tonnerre sous les tropiques (Thunder tropic) près de l’opéra à Paris. Habituellement les séances étant en pleine semaine et aux heures de bureau, j’esquivais les séances mais cette fois j’avais envie de voir ce que cela pouvait donner. Ainsi, j’ai pris un petit congé pour l’occasion… bon je raconte ma vie là donc revenons au film et à la séance…

Tout d’abord, j’arrive chez Paramount et je suis convié à rejoindre la salle de projection privée. J’arrive dans la salle (petite salle privée grand luxe avec de bons gros canapés) et je m’assois. D’autres journalistes et blogueurs divers sont déja présents ou arrivent… J’en profite pour aller chercher le dossier presse et je reviens m’assoir dans mon confortable canapé. La séance va enfin commencer ! 5…4…3…2…1….

Le film commence fort ! Une pub style gangsta rap pour une boisson alléchante si je puis dire … (vous comprendrez une fois que vous aurez vu le film) S’en suit une série de fausses pubs hilarantes mettant en scène les différents protagonistes du film lui-même. Une sympathique mise en abime pour commencer !

Mais de quels protagonistes me direz-vous ? Quelques petits acteurs (humour!) : Ben Stiller, Jack black, Robert Downey Jr… en autres et renforcés par des guest stars sympathiques : Nick Nolte, Tom Cruise, Steve Coogan, …

Bon je vais pas vous raconter l’histoire en détail mais résumons tout de même un peu le pitch : Tugg Speedman (Ben Stiller) est un acteur sur le déclin et il est temps de relancer sa carrière. Il est donc propulsé en tête d’affiche d’une grosse production : un film bon gros film de guerre avec tout plein de stars du grand écran : Jeff Portnoy (Jack Black), roi du film d’humour raz la ceinture; Kirk Lazarus, le “grand” acteur multidécor; Chino : le rappeur en vogue… Dès le premier jour, c’est la catastrophe (rivalité sur le tournage, destruction des décrors,…) et le réalisateur (Steve Coogan) décide de les envoyer sur un meilleur terrain: le cinéma-réalité de guerre…

Vous l’aurez compris, dans cette comédie Ben Stiller va rendre discrètement ses comptes avec l’industrie du cinéma voir plus… et le tout dans la bonne humeur et la grosse production !

Le film n’est pas très innovant mais c’est un grand divertissement hilarant bourré aux stéroïdes !

Je vous le recommande donc, mais il faudra patienter le 15 octobre pour pouvoir en profiter !

En attendant, si vous utilisez Facebook, Paramount vous propose un petit jeu : c’est ici que ça se passe.

Et en bonus quelques petits trucs sympa :

Le blog du film ! c’est ici

Les différents blog des stars (fictives) du film :

pour Tugg Speedman (Ben Stiller), c’est ici

pour  Kirk Lazarus (Robert Downey Jr.), c’est ici

pour Jeff Portnoy (Jack Black), c’est ici

pour Alpa Chino, c’est ici

Je mettrais une petite vidéo dès que possible…

Écrit par
falcord

SHAFT

Jeudi 11 septembre 2008 à 00:39 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

shaft.jpg

Continuons aujourd’hui sur notre lancée des films d’exploitation (voir mon article sur « La 36ème chambre de Shaolin », pour nous pencher cette fois sur la Blaxploitation et le cultissime film SHAFT.

Je vous parle ici de la version de 1971 et non pas du semblant de copie sorti en 2000 avec Samuel L. Jackson.

Le film devait à la base raconter l’histoire d’un détective blanc. Mais à la suite du succès rencontré par plusieurs films mettant en scène les péripéties de la communauté afro-américaine, le script à été remanié pour se calquer sur le roman SHAFT, écrit par Ernest Tidyman et qui nous raconte cette fois-ci l’histoire d’un détective afro-américain.

Notre détective new-yorkais, John Shaft (interprété par Richard Roundtree), est engagé par un des grands gangsters de l’époque, Bumpy (dont l’histoire vous est également racontée dans le film American Gangster), afin qu’il lui retrouve sa fille enlevée par des inconnus. Au fil de l’enquête, Shaft va s’apercevoir que les pistes avancées par Bumpy ne tiennent pas la route et que cette affaire semble cacher quelque chose de bien plus gros.

gparks.jpg roundtreecam.jpg

Chers amis, il faut ABSOLUMENT voir ce film, je veux que dès demain ce film soit en rupture de stock dans tous les magasins et les vidéos-club de la francophonie. Dès le début le ton est donné. Des images de la ville de New-York de l’époque, avec un Time Square bien moins lumineux que celui d’aujourd’hui, le tout sur la plus que grandiose musique composée par le défunt Isaac Hayes récompensé par un oscar. Très bien réalisé par Gordon Parks, il s’agit là d’un vrai bon film, avec cette touche délicieuse qu’ont les films de Blaxploitation soit, action, gangster et jolies filles. Le film connaîtra deux suites (films d’exploitation oblige) soit, « Shaft’s Big Score » en 1972 ainsi que « Shaft in Africa » sorti en 1973. Une série télévisée verra même le jour entre 1973 et 1974.

Alors sortez le pop corn, coupez ces affreux téléphones portables qui n’existaient pas en 1971 et laissez-vous porter par SHAFT. Si vous n’appréciez pas, je ne peux décidément rien pour vous.

Bon film !!!

Écrit par
falcord

LA 36ème CHAMBRE DE SHAOLIN

Jeudi 4 septembre 2008 à 15:41 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

36thchamberofshaolin_poster_33d1fd6040287b24e6a7aec8c8346cea.jpg

Je continue ici ma rubrique des grands classiques à voir absolument.

Aujourd’hui c’est le tour du film chinois « La 36ème Chambre de Shaolin » tout droit sorti des studio de la mythique Shaw Brothers en 1978.

Ce film réalisé par Liu Chia-liang et dont le rôle principal est tenu par Gordon Liu (Kill Bill) est considéré comme l’un des plus grands films de Kung Fu jamais réalisé.

Le film nous raconte l’histoire d’un jeune étudiant cantonais bien décidé à se rebeller contre l’invasion Mandchou qui pille et massacre une population chinoise soumise et apeurée. Malheureusement la tentative de notre héro échoue et il se voit obligé de fuir sa ville alors que ses amis et sa famille se font massacrer. C’est désormais le désir de vengeance qui va le guider et l’amener à se rendre au temple de Shaolin afin d’y apprendre toutes les techniques secrètes du Kung Fu. Dans ce dessein, il doit réussir les épreuves de 35 chambres plus difficiles les unes que les autres.

sb_ws36chambre24.jpg

Pourquoi faut-il voir ce film ? Premièrement pour son influence sur les autres films de combats sortis après lui. Tarantino, en grand fan du film tenait absolument à faire jouer Gordon Liu dans son film « Kill Bill », vous pourrez remarquer le logo de la Shaw Brothers au début du film de Tarantino. Le titre du film a également servi d’inspiration pour le premier album du Wu-Tang Clan « Enter The Wu-Tang (36 chambers) ». Deuxièmement parce que les chorégraphies et scènes de combat sont vraiment sublimes, pas d’effets spéciaux, pas de câbles qui font sauter les acteurs à 10 mètres de haut. Et enfin parce que ça fait toujours plaisir de se regarder un bon film de Kung Fu (pour les périodes où on en a marre de réfléchir).
Je vous encourage donc vivement à visionner ce film.

À plus.

Écrit par
falcord

VANISHING POINT

Lundi 4 août 2008 à 00:09 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

IMG_4613.jpg

Je vous propose aujourd’hui un petit retour dans les années 70, période que j’apprécie tout particulièrement.

Lire le reste de cet article »

Écrit par
Rémi

Des Classiques en streaming légal, qui dit mieux ?…

Jeudi 31 juillet 2008 à 08:44 | Dans la catégorie Coup de Coeur !, Non classé

Bonjour à tous,

 

Il y a peu de temps, un nouveau site nous contactait pour nous présenter leur particularité : Le streaming de classiques du cinéma américain tombés dans le domaine public.

 

Le nom du site : www.orpheane.com

 

Je pense que ce site peut vous intéresser, vous cinéphile anglophone !

 

Et oui, car tout bonne chose à un prix : le site ne propose que des films en VO intégrale ! Mais rassurez-vous, certains sont des classiques muets et d’autres comme La nuit des morts-vivants ne nécessitent pas un grand niveau d’anglais pour être compris.

 

Enfin, dans tous les cas il faut soutenir ce genre de site où l’intérêt est de partager l’amour du cinéma ! Donc prenez le courage et allez voir quelques films en VO, ça vous changera et c’est gratuit !

 

Vous pourrez trouver des films de réalisateurs assez connus comme Alfred Hitchcock, John Huston, D.W. Griffith, George Romero, Fritz Lang, Orson Welles, Stanley Donen,… et dans tous les genres : Comédie, Horreur, Suspense,…

 

Pour plus de détails :

www.orpheane.com
www.myspace.com/orpheane
www.facebook.com/pages/edit/?id=19253709414#/pages/Cinema-Orpheane/19253709414

 

Bons films !

Écrit par
Rémi

Gattaca, ou la SF vue par le scénariste du Truman Show …

Lundi 21 juillet 2008 à 12:49 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

Tout d’abord, avant le film parlons un peu d’Andrew Niccol.

Ce scénariste et réalisateur américain est un peu méconnu mais il faut s’y intéresser.
En effet, c’est l’auteur du très réussi “Bienvenue à Gattaca”(on en parlera après) mais également le scénariste de “The truman show” surement un des meilleurs films avec Jim Carrey.
Plus récemment, il a réalisé le tout aussi réussi “Lord of war” avec Nicolas Cage.
Le seul petit bémol de sa carrière est à mon avis S1mone (pour Simulation1) mais qui n’est pourtant pas exempt d’intérêts.

Revenons maintenant au film :

 

gattaca.jpg

 

Le film date de 1997 et se déroule dans un futur plus ou moins proche (les décors rappellent cependant la SF des années 60 mais difficile de dater l’époque. Ce qui rend un peu ce film intemporel).
Le film reprend beaucoup d’influence de la litterature SF comme Ray Bradbury, George Orwell et Aldous Huxley.

Les acteurs principaux sont Ethan Hawk (le cercle des poètes disparus, Training Day, 7h58 ce samedi là), Uma Thurman (Pulp Fiction,Kill Bill), Jude Law (Final cut, Existenz, Stalingrad) et Elias Koteas (La ligne rouge, Zodiac)

Voyons donc maintenant le pitch de base :

Dans un futur proche, afin d’endiguer les morts dues aux maladies et aux imperfections génétiques, les naissances ne sont font plus que par “In vitro” et les parents peuvent ainsi choisir et avoir des progénitures quasiment “parfaites”.
Vincent Anton Freeman (Ethan Hawk) est un des derniers enfants dit “nés naturellement ou invalides”. En effet, les enfants nés naturellement ont plus de risques de mourir jeunes et sont considérés comme le degré inférieur de cette société devenue “parfaite”. Or, Vincent a un rêve qu’il compte bien réaliser malgré sa potentielle invalidité : Devenir pilote spatial. Et pour cela il est prêt à tout…

Je n’irais pas plus loin, à vous d’aller voir le film ou plutôt de le récupérer en DVD ou Blu-ray.

Tout ce que je peux vous dire c’est que les acteurs sont très bons, les plans sont classiques mais très efficace et que vous n’aurez pas ici une pléthore d’effets spéciaux mais le scénario comblera amplement ce manque ! De magnifiques thèmes sont abordés comme l’acceptation de la différence, la volonté et le courage de réussir, l’humanité et l’absurde notion de perfection…

Bref, si vous aimez la SF et que vous n’avez pas encore vu ce film, foncez vous le procurer ! C’est plus qu’un film : une expérience et une leçon de vie !

 

Écrit par
falcord

Michael Douglas et Disiz La Peste

Mercredi 11 juin 2008 à 14:03 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

falling_down.jpg

Rassurez-vous ils ne vont pas tourner ensemble. Je poste ce petit article pour compléter la série des films « à voir ». Aujourd’hui c’est au tour du film Chute Libre (Falling Down en anglais) de Joel Schumacher sorti en 1993. Ce film nous raconte l’histoire de Bill Foster (Michael Douglas), employé modèle qui, alors qu’il est coincé dans les embouteillages de Los Angeles, se met littéralement à péter un plomb. Il se décide alors à « rentrer chez lui » comme il le dit si bien en écrasant tout ce qui se dresse sur son passage. Il fait alors preuve d’une violence incontrôlable et d’une haine sans borne envers la société tout entière qu’il méprise. Il est également résolu à récupérer sa fille que son ex-femme l’empêche de voir. Un film vraiment parfait avec un Michael Douglas en très très grande forme. Vous me direz que viens faire Disiz La Peste là-dedans ? Et bien rappelez vous le titre « j’pète les plombs » et son clip haut en couleur. Et bien ce clip est un ENORME clin d’œil au film Chute Libre.

Un film à voir donc… en restant calme.

Je vous laisse avec le clip et la bande-annonce.

A plus !

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail