Nous avons actuellement 53 visiteurs connectés sur nos sites (14 sur generationmp3.com - 2 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 37 sur le forum)

Écrit par
O'Neill

Green zone en DVD

Vendredi 24 septembre 2010 à 22:09 | Dans la catégorie Actualités DVD

Juste pour vous informer que Green Zone est sorti en DVD et Blu-Ray, que je viens de voir d’ailleurs.

Alors j’ai toujours eu autant de plaisir à le voir et il reste pour le moment mon film préféré de 2010.

Je vous renvoie à ma critique de l’époque.

Pour parler un peu plus du Blu Ray. L’image est de très bonne qualité sur les plans de jours mais avec beaucoup de grains la nuit. En même temps c’est voulu par le réalisateur donc rien de choquant.

Les bonus sont par contre très auto-promo et donc inintéressant.

Pour un test plus poussé, je vous renvoie sur ce site : http://www.hdnumerique.com/dossiers/390_test-blu-ray-green-zone-1.html

Écrit par
O'Neill

La Vague à l’âme

Vendredi 16 octobre 2009 à 11:42 | Dans la catégorie Actualités DVD

Je pense qu’on peut dire que les films Allemands diffusés sur les écrans Français et ayant été remarqués se comptent sur les doigts de la main. La vague en fait partie. Ce film diffusé dans nos salles en mars 2009 est maintenant sorti en DVD que j’ai vu récemment.

En Allemagne, aujourd’hui. Dans le cadre d’un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d’un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s’avérer tragiques.

la_vague.jpg

Lire le reste de cet article »

Écrit par
Rémi

Après le Western Spaghetti, le Western Noodles !

Dimanche 6 septembre 2009 à 13:25 | Dans la catégorie Actualités DVD, Coup de Coeur !, Critiques DVD, Dossier

Après des vacances bien méritées dans le Sud Ouest de la France, me voici revenir avec un petit dossier : Le western à la sauce Asiatique.

En effet, lors de mes vacances j’ai eu l’occasion de voir 2 westerns complètement barrés : Sukiyaki Western Django de Takashi Miike  (avec entre autres Quentin Tarantino…) et Le bon, la Brute et le cinglé de Kim Jee-Woon (A bittersweet life, 2 soeurs,…) avec tous les acteurs coréens du moment !

Lire le reste de cet article »

Écrit par
guillaumeux

Ecrire pour exister, bisounours et bad boys.

Mardi 23 juin 2009 à 11:43 | Dans la catégorie Actualités DVD, Critiques DVD

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous présente un film de Richard LaGravenese avec Hilary Swank, j’ai nommé Ecrire pour exister (Freedom Writers , en anglais ça sonne beaucoup mieux…).


Ec_pour_exister.jpg

Voici un bref résumé :
Adapté d’un livre qui s’intitule The Freedom Writers Diary : How a group of Extraordinary Teens Used Writing to Change Themselves and the World Around Them, le film relate l’histoire d’Erin Gruwell, enseignante novice et idéaliste, sortant tout juste de l’école, ayant choisi comme premier poste un lycée publique de Long Beach.
Pour sa première année d’enseignement, elle se retrouve confrontée à une classe particulièrement perturbante et perturbée, avec les clivages raciaux et socio-économiques quivonbien.
Inexpérimentée, mais motivée, elle devra faire les efforts nécessaires pour se faire entendre et surtout… Pour enseigner.



L’idée est posée, et le livre dont est inspiré le film, a été écrit par la “vraie” Erin Gruwell avec les élèves de cette fameuse classe difficile.
Le film a été réalisé par Richard LaGravenese, scénariste de Sur la route de Madison, L’Homme qui murmurait a l’oreille des chevaux et Erin Brockovich, seule contre tous, l’actrice Hilary Swank a tout de même été oscarisée deux fois comme meilleure actrice, du relativement lourd pour ce film…
Le synopsis, et le genre, ne sont pas sans rappeler Esprits Rebelles avec Michelle Pfeiffer : nous voici donc de nouveau dans la zone avec des élèves très méchants (durs…) mais qui ont un bon fond (le petit copain rêvé).


Commençons par les bons côtés :
Le film a de bonnes idées, les histoires de gangs se tiennent et peuvent paraître réalistes, les comportements des jeunes aussi.
Les acteurs sont convaincants et Hilary (qui ressemble beaucoup à Jennifer Garner d’Alias) est belle comme il faut.
Jusqu’ici le film aurait donc pu être réussi.


Mais continuons par les mauvais :
Malheureusement, il est bourré de cliché et de mielleuseté (ou mielleusité, à vous de voir)…
L’exemple le plus affligeant est le suivant :
la jeune prof qui veut garder ses idéaux, prend des risques inconsidérés : “tiens je vais mettre le collier quicoutecher offert par mon papa auquel je tiens énormément, et puis aussi un petit tailleur moulant qui met bien en avant mes atouts. Ainsi je vais montrer aux élèves que je ne me fous pas d’eux”…
Avec ce genre de réflexion, on se demande si elle a suivi une scolarité normale et surtout si elle n’a pas trop fumé la moquette en regardant le monde merveilleux des Bisounours…
Rien qu’à Paris, qui n’a rien à voir avec les ghettos américains, elle aurait eu le droit à des : “Ouaich Mam’zelle t’es très charmante ! T’as pas un num de tel ?” ou bien au plus trash “Hey hey, c’est combien ?”.
Heureusement dans la vraie vie, Erin Gruwell, n’avait pas le corps d’athlète bien galbé (nageuse pro) de Hilary Swank, elle ne s’est donc pas faite violer… Ouf !
Le film, quant à lui, respecte bien le livre (no comment ^^) !


Passons à la critique :
Globalement, j’ai apprécié le réalisme des comportements des jeunz, et la représentation de la haine raciale (et/ou socio-culturelle) entre les groupes.
Mais c’est sûrement mon côté innocent qui ressort, car je n’ai jamais été confronté à de tels cas, et je ne peux pas affirmer que ce soit représentatif.
Il y a aussi quelques réflexions intéressantes sur la manière d’enseigner, et si ça vous intéresse, certaines idées peuvent ouvrir un dialogue sur les bienfaits (ou désagréments) de la discrimination positive…
Hormis ces défauts le film se laisse regarder, les quelques longueurs et scènes pleurnichardes n’ombragent que légèrement le tableau.
A titre de comparaison j’ai largement préféré Entre les murs, qui même s’il n’est pas dénué de gros clichés, avais une morale un peu plus réaliste et instructive.
Un bon film de Bisounours à conseiller à vos copines qui veulent aller à l’IUFM, juste un conseil quand même, planquez vos colliers et fermez votre sac à mains…

Caractéristiques techniques :

Date de sortie : 14 Mars 2007
Réalisé par Richard LaGravenese
Avec Hilary Swank, Patrick Dempsey, Ricardo Molina
Film américain.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 2h 4min.
Année de production : 2006
Titre original : Freedom Writers
Distribué par Paramount Pictures France

Écrit par
guillaumeux

Dikkenek, vous prendrez bien quelques fricadelles ?

Mardi 27 janvier 2009 à 01:32 | Dans la catégorie Actualités DVD, Critiques DVD

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous parler d’une petite production belge, un film avec quelques fricadelles et qui sent bon le cochon, un film typique avec quelques humoristes relativement connus, un qu’il faut absolument regarder si vous ne le connaissez pas… J’ai nommé Dikkenek.

dikkenek.jpg

Parlons tout d’abord de l’histoire :

Imaginez le destin croisé de personnages fragiles, pleins de bon sens et de sentiments, des histoires simples mais touchantes, des relations humaines sans ambiguïté, en toute simplicité.

Imaginez des décors somptueux et de magnifiques musiques.

Imaginez bien toutes ces choses car ce film ne ressemble pas du tout à ça !…
Sauf peut être au niveau des destins croisés.

N’y allons pas par quatre chemins, l’histoire est complètement déjantée, légèrement décousue mais vraiment jouissive !

Le mérite revient aux principaux acteurs et aux personnages qu’ils jouent, un séducteur caïd du coin, un gentillet pote du caïd recherchant désespérément l’âme sœur, un industriel de la boucherie photographe amateur averti, un flic 300% masculin alors que c’est une fille, un nanti fils de riche prétentieux et tête à claque (et justement !! Ca fait du bien !), une fausse racaille etc…

L’histoire est parfois un peu glauque et malsaine, mais dans le cadre du pur divertissement je me suis vraiment bien marré.

Je vous le conseille fortement !

Infos sur le film :
Date de sortie : 21 Juin 2006
Réalisé par Olivier Van Hoofstadt
Avec Jean-Luc Couchard, Dominique Pinon, Jérémie Renier, Marion Cotillard, Mélanie Laurent, Catherine Jacob, Florence Foresti, François Damiens, Marie Kremer, Catherine Hosmalin
Film français, belge.
Genre : Comédie
Durée : 1h 24min.
Année de production : 2006
Distribué par EuropaCorp Distribution

Écrit par
Rémi

Heros malgré lui, et non je ne parle pas de Volt le dernier…

Lundi 19 janvier 2009 à 21:16 | Dans la catégorie Actualités DVD, Coup de Coeur !

Le 4 février sort le nouveau Disney : Volt, Star malgré lui (ou Bolt en langue anglaise)… mais nous n’allons pas ici parler de ce film… En effet, la première fois que j’ai vu les affiches du dernier Disney, je me suis dit : Tiens, ça me rappelle un film sympa avec Dustin Hoffman ce titre ! Pourquoi ne pas faire un article sur “Héros malgré lui” en préambule d’un futur article sur “Volt, star malgré lui”.

Heros_malgre_lui__Small_.jpg

J’ai donc mis la main sur mon exemplaire DVD de “Heros malgré lui” et j’ai joyeusement visionné son contenu…voici mes impressions sur ce revisionnage d’un film méconnu de Stephen Frears (Liaisons dangereuses, Elizabeth,…) avec un casting de choix : Dustin Hoffman, Andy Garcia, Geena Davis et Joan Cusack en autres …

Tout d’abord, la magie opère toujours ! Mais avant de m’étendre un peu sur le sujet, voyons de quoi il en retourne :

Bernie Laplante (Dustin Hoffman) est un loser comme on en voit peut : escroc, voleur,père absent,  il semble cumuler toutes les tares. Un soir alors qu’il doit aller chercher son fils pour l’emmener au cinéma, un avion comportant 54 passagers s’écrase devant sa voiture. Mu comme par reflexe, celui-ci va secourir les passagers de l’avion et repart comme s’il n’avait rien fait… Peu de temps après, John Bubber (Andy Garcia) va revendiquer son acte d’héroisme à sa place, le plaçant devant les objectifs des caméras et lui apportant fortune et célébrité. Que va donc faire donc faire Bernie ? A vous de voir …

Dans cette comédie, plusieurs thèmes agréables sont abordés : la puissance des médias, la recherche de la vérité, les méfaits de la célébrité et surtout, la question primordiale : Qu’est ce qui fait un homme : son image ou ses actes ?

Stephen Frears vous propose donc tout ça dans un film grand public qui allie allègrement comédie et réflexion sur la vie…

Les acteurs sont tous justes et le divertissement se fait pour votre plus grand plaisir …

Question contenu du DVD, celui-ci ne brille pas par ses bonus (Film annonce, Filmographies et making of) mais l’intérêt premier d’un DVD n’est il pas le précieux film qu’il recèle ?

Voila, j’espère vous avoir donné envie de revoir ce film qui vous mettra le baume au coeur et qui vous fera peut être verser  votre petite larme ou tout simplement vous fera poindre un petit sourire au coin des lèvres …

Sur ce, bon film !

Bon comme je suis quelqu’un de gentil, voici le trailer de Volt …

Bonjour à tous,

Laissez moi vous présenter ce petit film sans prétention, sorti fin 2008 en France, avec les deux stars du cinéma d’arts martiaux asiatique : Jet Li et Jackie Chan, j’ai nommé “The Forbidden Kingdom” (le royaume interdit en français).

Forbidden_kingdom.jpg

L’histoire est classique, il y a bien longtemps dans une Asie de légende, le dieu singe cacha son bâton magique (non ce n’est pas un sabre laser !!) avant de se faire transformer en statue. Un américain moyen d’aujourd’hui (comme d’hab’ un ado pas très sûr de lui ayant des problèmes avec les filles), suite à une série d’évènement, trouve le bâton et se retrouve projeté dans le temps et rencontre ainsi Jet et Jackie.
Ils se mettent en route afin de libérer le roi Singe et voilà.

Passons de suite à la critique :
Ce n’est pas un chef d’oeuvre mais ça se laisse voir.
Le gamin (environ 18 ans ^^) du film joue boffement, mais ce n’est pas catastrophique et on ne le voit pas trop donc ce n’est pas grave.
Le plus sympa ce sont les combats en Jet, moine adepte du Kung Fu, et Jackie, vagabond adepte du Kung Fu de l’homme ivre.

Bref je vous conseille de le voir, vous passerez un bon moment, et les combats sont très bien faits (merci messieurs et mesdames les chorégraphes).
De plus vous pouvez le regarder avec un jeune publique, les combats soit disant violents (film déconseillé aux moins de 12 ans) sont tous mimis et pas sanglants !

Allez hop les infos du films :

Date de sortie : 24 Septembre 2008
Réalisé par Rob Minkoff
Avec Jet Li, Jackie Chan, Collin Chou
Film américain.
Genre : Action, Aventure
Durée : 1h 53min.
Année de production : 2008
Titre original : The Forbidden Kingdom
Distribué par TFM Distribution

Écrit par
guillaumeux

Fur : un portrait imaginaire de Diane Arbus

Vendredi 5 décembre 2008 à 23:29 | Dans la catégorie Actualités DVD, Critiques DVD

Bonjour à tous,

Je vais vous présenter ce film que j’ai vu le Week End dernier.
Ce film a plusieurs atout et notamment une tête d’affiche alléchante puisqu’on retrouve Nicole Kidman et Robert Downey Jr. dans les principaux rôles.
Ayant une attirance toute particulière pour l’ex de Tom Cruise (cinématographiquement parlant bien sûr ^^’) et étant plutôt agréablement surpris par le film Iron Man et la prestation R. Downey Jr., je me suis donc laissé convaincre.

Fur.jpg

Mais laissons la place au synopsis Allociné:

New York, fin des années 50.
Diane Arbus est l’assistante de son mari, un photographe de mode réputé. Issue d’une riche famille, elle se sent de plus en plus mal à l’aise dans un monde de convenances rigides où seules les apparences comptent.
Un soir, elle remarque des déménageurs qui livrent des meubles et des objets étranges dans l’appartement du dessus. Lorsqu’elle aperçoit son voisin, le mystère s’épaissit encore : enveloppé d’un long manteau, il porte un chapeau et dissimule son visage derrière un masque. Seuls ses yeux sont visibles, et le regard que Diane croise ne fait que la fasciner un peu plus…
Irrésistiblement attirée, Diane finit par monter chez l’homme avec un appareil photo. Sa rencontre avec Lionel va l’entraîner dans une incroyable aventure à la découverte d’univers mystérieux, dans une relation intime qui va transformer sa vie et son art pour toujours…

Alors voilà ma critique :

Alors oui le film n’est pas si mal, il est bien filmé, les acteurs sont convaincants et l’ambiance est bien retranscrite.

Le problème c’est juste l’histoire…

Je n’ai pas du tout accroché.
Déjà je ne connaissais pas Diane Arbus mais figurez vous qu’elle (Nicole Kidman) est attirée par les “monstres” (comprendre “bizarres”, R. Downey Jr. maquillé pour l’occasion).
Dans le film, sans ménagement, elle passe ainsi d’une femme “banale” (ayant une vie assez pathétique tout de même) à une femme complètement libérée et un peu folle sur les bords : c’est comme ça un point c’est tout, merci Robert.
On n’en saura pas plus, ça doit être dans les gènes, pas de chance…

De plus, ne cherchez pas, le film a un érotisme à 2 francs, vous ne verrez pas Nicole Kidmann toute nue (ce qui aurait pu être l’attrait principal du film) et il n’y a que quelques scènes un peu scabreuses qui vous gênent devant vos beaux parents.

Bref on s’ennuie ferme et hormis si vous êtes grand fan de l’artiste dont le film est censé parler, passez votre chemin sans regrets.

Infos sur le film :

Date de sortie : 10 Janvier 2007
Réalisé par Steven Shainberg
Avec Nicole Kidman, Robert Downey Jr., Harris Yulin
Film américain.
Genre : Drame
Durée : 2h.
Année de production : 2005
Titre original : Fur : An Imaginary Portrait of Diane Arbus

Écrit par
Rémi

“The Very Black Show” qui dit les choses efficacement…il e…

Jeudi 13 novembre 2008 à 22:55 | Dans la catégorie Actualités DVD, Coup de Coeur !

Aujourd’hui, j’avais envie de parler d’un film de Spike Lee (peut être je ferais un dossier sur ce grand réalisateur d’ici peu…) qui trouve une résonnance particulière ces derniers temps avec l’élection de Barack Obama et le battage médiatique qui s’en suit …

Le film dont je veux parler est ” Bamboozled” (”The very black show” dans la langue de molière) de Spike Lee avec Damon Wayans (Le dernier samaritain, Colors,…), Savion Glover (Choregraphe de Happy Feet), Jada Pinkett-Smith (Matrix, Collateral, Menace 2 Society,…), …. Le film date de 2001 et est injustement méconnu.

bamboozled.jpg

De quoi parle ce film ? Et bien plusieurs thèmes sont abordés : Le monde des médias, du show business et la place laissée aux “Blaks” dans ce système mercantile. Les affres du succès et le racisme “bon enfant” de notre société moderne.

Venons-en au comment ? :

Pierre Delacroix (Wayans) est l’unique scénariste noir d’une grande chaine de TV américaine. Pour l’instant, il n’a pas encore enfanté d’une émission à succès. Son patron va lui mettre le coup sous la gorge : soit tu crées une émission qui sort du lot, soit tu sors. Delacroix fatigué par le comportement de son patron, décide de se faire virer en montant une émission à l’humour raciste assez douteux, rappelant les vieilles émissions datant de la ségrégation où les personnes étaient noircies au charbon et se maquillaient les lèvres en rouge. A la suprise générale, l’émission est un grand succès et c’est alors que les problèmes commencent…

Le film est traité de manière original de part sa mise en image : le film est tourné comme une sorte de reportage télé suivant les péripéties des protagonistes. L’humour est présent mais il est là pour nous faire réfléchir sur ce racisme ambiant que beaucoup cache mais qui explose à la figure quand on est un tant soit peu attentif au monde qui nous entoure.

Le tout est traité avec sobriété et efficacité par le talentueux Spike Lee.

Bref, un film que je recommande à tout ce qui disent :” je ne suis pas raciste mais il faut reconnaître que…”.

Sur ce, bon film !

Écrit par
Rémi

Futurama le retour… et un long métrage de plus !

Lundi 6 octobre 2008 à 08:52 | Dans la catégorie Actualités DVD

Alors j’avais parlé il y a quelques mois du premier nouvel opus de Futurama (Bender’s big score) et bien le deuxième opus va bientôt sortir en DVD en France (le 22 octobre). Pour l’instant le nom américain est : “The beast with a billion Backs” (en français :”la bête au milliard de dos” bref on va rester sur le titre américain…)

futurama_billionbacks.jpg

Etant un fan inconditionnel de la série et le film étant déja sorti en zone 1, je vais pouvoir vous en parler…

Tout d’abord, à la différence du premier long métrage, le rythme est mieux maitrisé et l’on ne voit pas trop le temps passer. En gros, il y a trois histoire en parallèle : Une romance pour Fry, Bender rejoint un club très sélect et une histoire de tentacule mais je n’irais pas plus loin dans la description… à moins vous insistiez…non je ne dirais rien, Récupérez le et regardez le ce sera plus agréable !

On retrouve ici la sauce qui avait fait le succès de la série (ou pas) du moins pour moi ! Un générique original (clin d’oeil à Steambot Willy), un Bender particulièrement méchant comme on l’aime, un Fry niais comme pas deux et une Leila toujours aussi forte (elle joue même à pong !). Vous retrouverez également Zapp Brannigan, Kif et tous les autres pour cette nouvelle aventure.

Pour ma part, j’ai trouvé cet épisode mieux fait que le précédent qui peinait à trouver son rythme même si…

Donc soit vous attendez le 22 octobre pour profiter du zone 2 français, soit vous vous ruez sur la version Zone 1 américaine qui comporte uniquement les sous-titres pour ce qui est du français.

Sur ce, Bonne série !

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail