De quoi s'agit-il? Depuis cette page vous pouvez utiliser les liens Web Collaboratif pour placer Blanc comme neige. Chiant comme la ferme célébrité. sur un site de gestion de favoris en ligne, ou le formulaire E-mail pour envoyer un lien par e-mail.

Web Collaboratif

E-mail

Envoyez le par e-mail
mars 23, 2010

Blanc comme neige. Chiant comme la ferme célébrité.

Posté dans: Actualités Cinema

Bon le titre est un peu exagéré car pour atteindre le niveau de la ferme il faut y aller.

Maxime a tout pour être heureux : gérant d’une concession florissante de véhicules hauts de gamme, il est marié à une délicieuse jeune femme et vit dans une confortable villa. Tout bascule le jour où Simon, son associé, est assassiné par une bande de malfrats. Tenu de rendre des comptes à ces derniers, Maxime appelle à l’aide ses frères, habitués des petites combines. Mais leur intervention vire au fiasco et Maxime et sa famille plongent dans une situation de plus en plus inextricable…

J’avais lu d’assez mauvaises critiques sur ce film, mais si on les écoutait à chaque fois on s’ennuierait pas mal.  Alors je suis allé le voir intrigué que j’étais par l’affiche.

Blanc_comme_neige.jpg


Ce film est un ratage au niveau du scenario et de la réalisation.

C’est mou, on s’ennuie ferme. L’histoire possède beaucoup de retournements de situations rocambolesques. On dirait presque une sitcom ou certains personnages se croisent sans forcément beaucoup d’intérêt.

Le coup de l’accident de voiture en est un bon exemple.

Le film comporte pas mal d’incohérences ou de passages un peu hallucinant.

Le personnage principal qui n’a jamais utilisé d’arme est un sacré sniper alors que les mafieux n’arrivent pas à le toucher à 10m dans un décor sans obstacles.

Et puis on se retrouve en Finlande sans vraiment de transition. De plus ce pays aurait pu apporter de l’originalité niveau décor mais on y reste qu’environ 20 minutes. C’est court.

Par contre les acteurs sont assez bons, sauf Louise Bourgoin sur qui je suis très mitigé. Malheureusement ce sont les seuls à croire aux films.

Et le comble le final est un peu gnangnan.

A éviter donc.


Revenir à: Blanc comme neige. Chiant comme la ferme célébrité.