De quoi s'agit-il? Depuis cette page vous pouvez utiliser les liens Web Collaboratif pour placer Le guerrier Silencieux… peut être un peu trop … sur un site de gestion de favoris en ligne, ou le formulaire E-mail pour envoyer un lien par e-mail.

Web Collaboratif

E-mail

Envoyez le par e-mail
mars 22, 2010

Le guerrier Silencieux… peut être un peu trop …

Posté dans: Actualités Cinema, Critiques de Films à l'Affiche

Les affiches comme les bandes annonces vous amènent souvent à aller voir un film que vous n’auriez pas nécessairement été voir de votre propre initiative. C’est le cas ici ! Vivant à Paris, j’ai été abreuvé des affiches de “Le guerrier silencieux” (nom anglais plus évocateur : Valhalla Rising). Celles-ci étaient commentées par la critique du journal Positif : “Le Guerrier silencieux est un choc, un film hors norme. Toutes proportions gardées, on pourrait dire qu’il est au film de Vikings ce que 2001 : L’Odyssée de l’espace est à la science-fiction …”. Par curiosité, je suis donc allé voir “le réveil du valhalla” mais étonnement j’ai failli m’endormir et ça faisait longtemps que celà ne m’était pas arrivé au cinéma… Mais voyons ensemble le pourquoi du comment. Je vais donc essayer de vous présenter ce film danois : “Le guerrier silencieux” de Nicolas Winding Refn.

guerrier_silencieux.jpg

Mais qui est donc Nicolas Winding Refn ? Et bien c’est le réalisateur de Bronson, et la trilogie Pusher dont je n’avais encore jamais vu les films. Il est danois mais c’est exilé sur New York pour ses études. Parmi ses acteurs fétiches on retrouve monsieur “Le chiffre” du récent Casino Royale, je veux bien sur parler de Mads Mikkelsen. Mads joue d’ailleurs le rôle principal de ce film.

Le scénario tient en peu de lignes, un homme sauvage et violent est retenu par un groupe de personnes afin de combattre. L’homme est défiguré et sans pitié, on ne connait que peu de choses sur lui, pas même son nom. Parmi le groupe de tortionnaires, se trouve un jeune enfant qui le nourri. Cet enfant va affubler le guerrier muet du nom de one-eye (qu’un oeil, ici Mads Mikkelsen). Le film va donc suivre l’épopée quasi mystique de ce guerrier muet, défiguré et violent.

Cet odyssée va être lent, parfois violent et surtout aérien… tellement que l’on finit par s’y perdre. Les images sont superbes, la musique étrange et éthérée. Mais voila, on finit par s’ennuyer sec et on a du mal à comprendre clairement où veut en venir le réalisateur. Le film est morcelé sous forme de chapitres et semble formé un tout cohérent. Mais voila, où sont les vikings ? C’est le réel intérêt du film car vous le comprendrez au fur à mesure du film. Mais en même temps, vous aurez la furieuse envie de dire : Tout ça pour ça ? Seulement ?

Le photo est peut nuancée question couleurs et se rapproche plus du film noir et blanc. Par choix narratif, les visions de one-eye sont en rouge étincelant (comme pour nous réveiller de notre torpeur…)

Mais voila, c’est sympa mais si vous vouliez voir un film de vikings vous allez être sacrément déçu ! L’odyssée de one-eye est plus métaphorique et introspective que réellement “vikingesque”. Et au fur et à mesure que l’on avance, on se perd et s’ennuie.

A vous de vous faire votre avis, mais personnellement je ne recommande pas ce film. L’esprit “viking”n’étant qu’un prétexte. Effectivement, il révolutionne le film de viking car il finit par le rendre fatiguant et ennuyeux.

Sur ce, Bon film et profitez bien du printemps du cinéma…


Revenir à: Le guerrier Silencieux… peut être un peu trop …