De quoi s'agit-il? Depuis cette page vous pouvez utiliser les liens Web Collaboratif pour placer Les beaux gosses, La Redoute, chaussette, et acnée… sur un site de gestion de favoris en ligne, ou le formulaire E-mail pour envoyer un lien par e-mail.

Web Collaboratif

E-mail

Envoyez le par e-mail
juin 29, 2009

Les beaux gosses, La Redoute, chaussette, et acnée…

Posté dans: Actualités Cinema

Bonjour à tous,

Ces deniers mois plusieurs comédies ont attiré mon attention, notamment le dernier film de Riad Sattouf qui a eu bonne presse, j’ai nommé « Les beaux gosses ».
J’ai donc profité de cette 20ème fête du cinéma pour aller le visionner et me faire mon propre avis.



Beaux_gosses.jpg

Voici un court synopsis que vous avez déjà sûrement assimilé en voyant les bandes annonces :
Hervé, un élève de troisième aux parents divorcés vit dans une cité et passe tout son temps libre avec son meilleur potes Camel.
Tous les deux ne pensent qu’à une seule chose : sortir avec une fille et tout ce qui s’en suit.
Mais quand on est d’une timidité maladive, qu’on s’habille mal, et qu’on n’a pas un physique facile… Dur dur d’avoir une ouverture.

Le scénario est classique mais pouvait sembler intéressant, en effet, nos débuts amoureux sont rarement faciles et beaucoup d’entre nous se sont déjà retrouvés bégayant devant la fille de ses rêves.
Je pensais qu’il serait alors assez simple de s’identifier aux personnages (en plus beaux tout de même ;-).

Dès le début du film cette perspective est mise à mal.
La timidité maladive des personnages principaux, timidité qui aurait pu être drôle (et touchante), se retrouve complétée par une débilité profonde qui plombe véritablement la crédibilité des acteurs et des situations proposées.
De plus, ces ados, bien que touchant par moments, ont des comportements trop “déviants” pour être attachants.
Pire, le scénario qui veut dépeindre les problèmes et comportements de la jeunesse, tombe facilement dans le cliché. C’est d’autant plus dommage que les quelques rares instants de lucidité sont vraiment excellents.

Pour positiver, il y a donc de très bons moments et on rigole volontiers si on n’y réfléchit pas trop.
Le film se laisse voir et on ne s’ennuie pas.
Certain se remémoreront sûrement leurs souvenirs de lycée et quelques moments embarrassants en compagnie des catalogues La Redoute

Malheureusement, une fois sorti de la salle obscure, on n’en garde pas grand chose.
On se sent déçu par le manque de finesse et certaines qualités restées peu exploités.
Et puis sincèrement, l’une des premières réflexions qui m’est venue après la séance a été : “Si ça se passe vraiment comme ça maintenant, elle est belle la jeunesse !…”
Je n’ai même pas 25 ans et je me sens déjà vieux ^^’.

Un dernier détail et pas des moindres, le film est à déconseiller aux moins de 14 ans, les plus jeunes pourraient être choqués et ne pas comprendre certaines scènes.
Je pense notamment à ma pauvre voisine de 11 ans qui était venue avec sa grand mère : un grand moment de solitude et d’embarras partagé entre ces deux générations.

Détails techniques :
Date de sortie : 10 Juin 2009
Réalisé par Riad Sattouf
Avec Vincent Lacoste, Anthony Sonigo, Alice Tremolières
Film français.
Genre : Comédie
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2008
Distribué par Pathé Distribution


Revenir à: Les beaux gosses, La Redoute, chaussette, et acnée…