De quoi s'agit-il? Depuis cette page vous pouvez utiliser les liens Web Collaboratif pour placer Pourquoi regarder de vieux films ? Akira Kuro… quoi ? sur un site de gestion de favoris en ligne, ou le formulaire E-mail pour envoyer un lien par e-mail.

Web Collaboratif

E-mail

Envoyez le par e-mail
octobre 17, 2007

Pourquoi regarder de vieux films ? Akira Kuro… quoi ?

Posté dans: Dossier





De nos jours, la créativité cinématographique est régie par pleins de codes et de références, voir d’hommage à des auteurs du passé.
C’est pourquoi il est intéressant de revenir aux sources (si comme moi vous êtes curieux de connaître les sources d’inspiration des réalisateurs en général). Aujourd’hui, je voudrais parler d’un réalisateur qui en a influencé plus d’un : Akira Kurosawa.




J’en parlerais par rapport à mon vécu et aux films que j’ai pu voir de cet auteur.

Tout d’abord, les films de Kurosawa créent une rupture avec le cinéma japonais de son époque (un peu comme Sergio Leone avec les films de Western). En effet, les samouraïs ne sont pas vus comme des semi dieux mais comme des êtres ambigus, qui alterne entre le bien et le mal allègrement. La plupart des héros des films de Kurosawa sont soit des Ronins (samourais sans « chef », limite mercenaires) soit des samourais en quête de reconnaissance.
Avec l’arrivée du format DVD, beaucoup des films de Kurosawa sont devenus disponibles en France.



Pour ma part, le premier film de Kurosawa que j’ai pu voir est : « Les 7 Samourais ».
L’histoire est simple et efficace : Des villageois pauvres sont en proie à des pillages réguliers de la part d’un groupe de pillards sans foi ni loi. Ils décident de ne plus se laisser faire et partent à la recherche d’hommes forts pour défendre leur village. 7 samourais déchus vont accepter le contrat pour l’argent dans un premier temps et pour l’honneur ensuite. Le film peut s’avérer long (près de 3h) mais le scénario et la mise en image captent l’esprit et il est ainsi difficile de ne pas regarder le film jusqu’à la fin.
Ce film a inspiré un remake américain : « Les 7 Mercenaires ».



Je vais continuer dans les films les plus connus de Kurosawa et qui ont influencé de grands réalisateurs avec « Yojimbo » connu aussi sous le nom du garde du corps. Le film porte en quelque sorte sur la bêtise humaine : Un samourai errant débarque dans un village ou les deux plus influentes personnalités se livrent une guerre sans merci. Chacune des 2 familles concurrentes va tenter de ramener à elle le valeureux guerrier. Ce samourai très rusé va créer la zizanie dans les 2 familles et pousser celles-ci à s’entretuer afin que le village retrouve la paix. Le film montre que la convoitise altère l’esprit et que la bêtise peut atteindre des sommets par son biais.
Ce film a fortement inspiré Sergio Leone pour son « Une poignée de dollars » (toujours pas sorti en dvd dans nos contrées alors que sa suite l’est).



Enfin, pour conclure, le film qui a été une source d’inspiration à Georges Lucas pour la création de Star wars, j’ai nommé : « La forteresse cachée ».
Ici, on retrouve quelques éléments et scènes que l’on peut retrouver dans la première (vraie) trilogie : La princesse au caractère fort vêtue de blanc, le guerrier qui va assurer sa protection, les 2 lourdauds inséparables qui ne cessent de se disputer et enfin la grande fête autour du feu.
Le film se déroule autour de 4 personnages : La princesse, son général et 2 villageois cupides de retour d’une guerre sans gloire. Le pays est en guerre et 3 fiefs se disputent les territoires environnants.
Dans un premier temps, les 2 villageois vont fuir les combats et découvrir par hasard de l’or et une forteresse cachée dans les montagnes. Dans la foulée ils vont rencontrer un homme mystérieux. Cet homme est sur le point de les éliminer quand les 2 villageois lui dévoilent leur plan pour traverser les camps ennemis.
La forteresse cachée protège une jeune princesse, dernière survivante et héritière de la rébellion. Afin de la protéger, ils vont tous devoir traverser les territoires adverses afin de rejoindre un fief allié.



Chaque film de Kurosawa reflète une certaine philosophie de la vie et recèle une part d’ironie. Bref ce sont des films à voir plus qu’à raconter. Donc si j’ai réussi à vous convaincre de les voir, c’est qu’il y a de l’espoir. Pour mieux comprendre un film, un réalisateur quoi de mieux que de retourner vers ce à quoi il fait référence.

écrit par Thanos, rédacteur sur OptionCiné
Illustré par des images du film « Les 7 Samourais » de Kurosawa


Revenir à: Pourquoi regarder de vieux films ? Akira Kuro… quoi ?