Nous avons actuellement 219 visiteurs connectés sur nos sites (15 sur generationmp3.com - 3 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 201 sur le forum)

Écrit par
Rémi

When you’re strange, The doors s’ouvrent sur des images iné…

Mercredi 9 juin 2010 à 10:59 | Dans la catégorie Actualités Cinema

Aujourd’hui sort sur les écrans, When you’re Strange de Tom Dicillo.

Ce film documentaire retrace l’épopée du groupe mythique The Doors et de leur charismatique leader : Jim Morrison pendant les sixties. Le film bénéficie d’une voix-off de qualité en la personne de Johnny Depp.

doors.jpg

 Tom Dicillo nous propose ici son premier documentaire, il avait précédemment réalisé les comédies : “Ca tourne à Manhattan” et ” Delirious“. Ici, le sujet est bien différent, Tom s’attaque au documentaire musical et il le fait avec un certain talent.

Dicillo a puisé dans de nombreuses images d’archives pour proposer un film plein de fraicheur et d’images inédites. Johnny Depp complète l’envoutement par sa voix calme et distincte.

Le montage est particulièrement judicieux car il reprend une bonne partie des images d’un film co-réalisé  par Jim Morrison lui-même à l’époque et qui n’avait jamais foulé le sol d’une salle obscure. Ainsi le film commence en une sorte de road movie où le héros n’est autre que Jim Morrison lui-même. Les images semblent dater d’hier.

Le documentaire raconte intelligemment le parcours des doors, de leur fondation à leur déchéance (surtout liée à la déchéance de leur leader, sa difficulté à accepter son statut de célébrité, ses abus, son intelligence, …).

Un film à voir si vous aimez la musique des doors et si vous aviez vu le film The Doors d’Oliver Stone. Vous aurez une vision un peu différente.

Autres liens :

La rencontre avortée

Le site officiel

3 commentaires

  • happydevil 13 juin 2010 à 20:48

    Vu aujourd’hui, film très intéressant, on ne s’y ennuie jamais, tant pour la musique que pour le rythme de la narration, des images, etc. Ça reste à mon sens plus une biographie de Jim Morrison que du groupe lui-même, mais bon, force est de constater que Morrison faisait en très grande partie l’âme du groupe… Une petite question: au début, dans le road movie, Morrison écoute la radio et entend l’annonce de sa mort, à Paris, avec l’enterrement au Père Lachaise: la bande radio fait-elle partie du film d’origine ou c’est un montage?

  • Rémi 14 juin 2010 à 9:18

    Je pense qu’il s’agit d’un effet de montage, mais je ne peux confirmer car je n’ai pu voir l’équipe du film … enfin je ne pense pas que Morrison pouvait déjà prévoir sa mort …

  • happydevil 14 juin 2010 à 23:06

    Justement, ça aurait été assez époustouflant… Les effet du LSD, qui sait.

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

Un trackback

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail