Nous avons actuellement 175 visiteurs connectés sur nos sites (18 sur generationmp3.com - 1 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 156 sur le forum)

Écrit par
Rémi

Bilan sur Cannes 2010

Mardi 8 juin 2010 à 10:55 | Dans la catégorie Actualités Cinema

Certes avec un peu de retard, (le temps étant ce qu’il est) voici notre bilan de Cannes 2010.

palme.jpg

Avis de O’neill :

Voici le bilan de mon premier festival de Cannes auquel j’ai pu assister grâce à Rémi.

L’organisation du festival est d’ailleurs assez compliqué à comprendre et tout seul j’aurais eu beaucoup de mal à m’y retrouver.
En effet, Il faut savoir qu’il existe 5 çà 6 passes différents (Presse, marché du cinéma, équipe de film…), tous d’une couleur différente et offrant des accès différents.
Le pass cinéphiles que l’on a obtenu est celui qui offrait le moins de droits. Si je me le rappelle bien Cannes Cinéphile distribue chaque année environ 4000 passes.
Pour vous expliquer rapidement le fonctionnement, ce badge nous donne accès à 4 ou 5 salles  où les projections sont gratuites. Le planning des séances est disponible in situ  ou en achetant le programme qui comprend : le planning et les synopsis des films disponibles. Tout ceci peut s’acheter lors du retrait du badge à l’accueil du forum Cannes Cinéphile.
Première surprise pour moi les salles ne sont pas vraiment luxueuses et les écrans assez petits. Je m’attendais à des salles confortables avec un nombre de places conséquentes. La plus petite (La MJC Ranguin) doit accueillir 80 personnes environ.
Avant chaque séance, Il faut donc faire la queue 1h voir 1h30 avant.
J’ai même vu une queue 3h avant pour le film de Tavernier il me semble. Ca commence à faire long.

Autre surprise pour moi, peu de films de la sélection officielle sont accessibles dans les salles du forum Cannes cinéphiles.
Par contre ces films sont diffusés au palais mais il faut des invitations pour y entrer. Nous avons d’ailleurs pu accéder à ces salles une seule fois pour le visionnage d’un film classique « the African Queen » dont on a déjà parlé. Et là, les salles sont confortables.
Cependant malgré tout, nous avons accès à toutes les sélections parallèles (Acid, cinéma des antipodes, semaine de la critique…) ce qui laisse un choix conséquent surtout sachant que les films de la sélection sortiront en France avec une forte probabilité. J’aurais donc l’occasion de voir ceux qui m’intéressent plus tard.

Je n’ai pas monté les marches car pour cela il faut des invitations beaucoup plus difficiles à obtenir. Ce n’est pas un manque mais j’aurais bien aimé voir la salle du palais quand même. Ce sera pour une autre fois.

C’est un des côtés un peu pénible du festival, c’est très select et beaucoup de séances ne sont accessibles que  sur invitations et que les personnes obtenant ces invitations n’en n’ont souvent rien à faire du film.

En parlant des personnes, le public de Cannes est un peu spécial. Il faut savoir que ceux qui habitent dans le coin peuvent avoir un passe cinéphile sur simple demande. Ce qui amène une population des gens venant voir les films juste pour se vanter non pour le film en lui-même.
Ce comportement est d’autant plus flagrant quand on a la chance d’avoir l’équipe du film à la suite de la séance. C’est arrivé 2 fois (Armadillo et Subdivision). Rencontrer une équipe de film est un privilège du festival et les deux fois où ca m’est arrivé ce fut intéressant. Pas pour tout le monde semble t’il, par exemple, pour “Armadillo” la moitié de la salle est partie avant l’intervention du réalisateur alors qu’on avait été prévenu de sa venue avant le film. On va dire que les gens couraient après la séance suivante.
Mais le pire fut pour “Subdivision” que nous avons vu dans la plus petite salle et qui était la dernière séance du soir. Environ 50 personnes sur 80 ont quittés la salle alors que la productrice était présente. C’est un manque de respect surtout quand il n’y a plus de séances après.
On a aussi eu droit à la femme qui coupe l’équipe du film avec des questions intéressantes (voir des affirmations stupides)  du genre : “le film me rappelle bien mes vacances chez ma fille qui travaille en Australie.” Super !

J’ai parlé des points qui m’ont gonflé durant le festival mais j’ai passé un bon moment.

Je pensais voir que des films intellos où je risquais de m’endormir mais sur 8 films vus j’en ai aimé 5 (Balibo, Armadillo, Chatroom, Outrage et Subdivision), j’en ai trouvé deux moyens (Accidents Happen et the African Queen) et un vraiment nul (Kaboom).

Celui qui pour moi sort vraiment du lot est Subdivision que je n’avais pas forcement prévu de voir donc merci Rémi.

Ce festival m’a donc permi de découvrir des bons films qui ne sortiront peut être pas en France et de voir le festival de l’intérieur. En plus comme je l’ai dit on a rencontré deux équipes de films. Dommage que ce ne soit pas arrivé pour d’autres films.

Avis de Rémi :

Je serais plus concis que O’neill vu qu’il ne s’agit pas de ma première expérience du festival.

Pour moi cette année 2010, n’est pas vraiment un grand cru pour ce qui est du festival de Cannes.

En effet, des différentes sélections je n’ai pas retenu de films vraiment mémorables excepté le Grand prix du Jury. Habituellement, chaque année il y avait LA surprise, le film que l’on attendait pas et qui vous marque. Mais cette année : Rien.
Attention, je ne dis pas que les films étaient mauvais ! En effet, j’en ai apprécié pas mal mais aucun ne sortait réellement du lot. Des films agréables mais sans plus.

De plus, comme l’a fait remarqué O’neill, nous n’avons eu accès via le forum qu’à une sélection limitée dans chaque “catégorie”. Les années précédentes nous avions droit à la totalité des films de chaque sélection (dès fois une seule séance était possible, mais nous pouvions voir tous les films) y compris la sélection officielle. Cette année on a pu constaté que tous les films n’étaient pas accessibles et que l’accès au palais était des plus laborieux.

Pour finir, j’ai des doutes sur l’intérêt réel de la Palme d’or, qui pour une fois n’a pas encore de distributeur en France ni de date de sortie (malgré une diffusion sur Paris bientôt).

Donc ma conclusion finale, est plutot en demi-teinte. De plus en plus de monde accède aux différentes sélections, mais l’accès au film devient de plus en plus dur. La population de cinéphiles s’avèrent de moins en moins respectueuse et quitte les séances avant la fin des films, ou n’assiste pas aux rencontres avec les équipes de film. Bref, il y a une sorte de déclin.

Par contre, les équipes du forum Cannes Cinéphiles et des cinémas “alternatifs” sont toujours accueillantes et motivées malgré la déterioration des structures et des relations avec le public. Il est donc difficile et triste de constater que sous prétexte que les séances sont gratuites, les spectateurs (en majorité sénior) ne respectent plus rien .
Enfin, voir également que les structures se détériorent et que l’organisation générale de Cannes (grand palais et le reste) n’aide aucunement à la remise en état des cinémas annexes malgré l’argent généré par le festival.

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail