Nous avons actuellement 258 visiteurs connectés sur nos sites (27 sur generationmp3.com - 5 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 226 sur le forum)

Écrit par
O'Neill

Infectés. Capitaine Kirk est un gros lourd !

Vendredi 28 mai 2010 à 15:09 | Dans la catégorie Actualités Cinema

En ce moment j’ai l’impression qu’on a une profusion de films post-apocalyptique (le livre d’Eli, La route, Zombieland). Ce qui n’est pas pour me déplaire, quand le film est réussi…


Quatre jeunes gens foncent sur l’autoroute en direction de l’océan, mais ils ne sont pas en route pour des vacances : ils tentent d’échapper à la fin du monde… L’espèce humaine est menacée par un virus mortel. Plus personne n’est à l’abri. Pour tenter d’échapper à la pandémie, Danny, son frère Brian, sa petite amie Bobby et une amie d’école, Kate, font route vers le sud-ouest des États-Unis. S’appuyant sur un souvenir d’enfance, Danny est convaincu qu’ils trouveront un refuge sur une plage de surfeurs isolée du golfe du Mexique. Là, ils pourront vivre à l’abri en attendant de revenir au monde. Leurs règles sont simples : prendre uniquement des chemins détournés ; éviter à tout prix les contacts avec d’autres humains. Pourtant, au fur et à mesure, leur rêve de survie va se heurter à des choix qu’aucun d’eux n’est prêt à assumer. Ils vont vite découvrir qu’aucun virus n’est plus dangereux que la part d’ombre qui sommeille en chacun de nous…

infectes.jpg


Pas grand-chose à retenir de ce film.

Le scénario est bidon. Les personnages, insupportables, errent sans vraiment de buts sur les routes américaines. C’est creux.

On va dire que le but était de faire une chronique du genre humain en temps de survie mais les personnages sont tellement pénibles que l’on souhaite qu’ils meurent. Quand cela arrive (je ne vous dis pas qui au cas ou vous ne suiviez pas mon conseil) nous n’avons aucunes émotions.

Les acteurs ne sont pas terribles et les dialogues pourris. Mention spécial à Chris Pine (capitaine Kirk dans le dernier Star Trek) dont  j’ai du mal à dire s’il joue mal ou si il ne choisit que des rôles insupportables.

Certaines scènes essayent de surprendre (d’effrayer ?) mais là encore c’est raté.

On est très loin d’un 28 jours plus tard ou d’un la Route même si le thème est assez proche. Donc bilan « fuyez pauvres fous ! ».

Un commentaire

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail