Nous avons actuellement 228 visiteurs connectés sur nos sites (23 sur generationmp3.com - 7 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 198 sur le forum)

Écrit par
guillaumeux

Ecrire pour exister, bisounours et bad boys.

Mardi 23 juin 2009 à 11:43 | Dans la catégorie Actualités DVD, Critiques DVD

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous présente un film de Richard LaGravenese avec Hilary Swank, j’ai nommé Ecrire pour exister (Freedom Writers , en anglais ça sonne beaucoup mieux…).


Ec_pour_exister.jpg

Voici un bref résumé :
Adapté d’un livre qui s’intitule The Freedom Writers Diary : How a group of Extraordinary Teens Used Writing to Change Themselves and the World Around Them, le film relate l’histoire d’Erin Gruwell, enseignante novice et idéaliste, sortant tout juste de l’école, ayant choisi comme premier poste un lycée publique de Long Beach.
Pour sa première année d’enseignement, elle se retrouve confrontée à une classe particulièrement perturbante et perturbée, avec les clivages raciaux et socio-économiques quivonbien.
Inexpérimentée, mais motivée, elle devra faire les efforts nécessaires pour se faire entendre et surtout… Pour enseigner.



L’idée est posée, et le livre dont est inspiré le film, a été écrit par la “vraie” Erin Gruwell avec les élèves de cette fameuse classe difficile.
Le film a été réalisé par Richard LaGravenese, scénariste de Sur la route de Madison, L’Homme qui murmurait a l’oreille des chevaux et Erin Brockovich, seule contre tous, l’actrice Hilary Swank a tout de même été oscarisée deux fois comme meilleure actrice, du relativement lourd pour ce film…
Le synopsis, et le genre, ne sont pas sans rappeler Esprits Rebelles avec Michelle Pfeiffer : nous voici donc de nouveau dans la zone avec des élèves très méchants (durs…) mais qui ont un bon fond (le petit copain rêvé).


Commençons par les bons côtés :
Le film a de bonnes idées, les histoires de gangs se tiennent et peuvent paraître réalistes, les comportements des jeunes aussi.
Les acteurs sont convaincants et Hilary (qui ressemble beaucoup à Jennifer Garner d’Alias) est belle comme il faut.
Jusqu’ici le film aurait donc pu être réussi.


Mais continuons par les mauvais :
Malheureusement, il est bourré de cliché et de mielleuseté (ou mielleusité, à vous de voir)…
L’exemple le plus affligeant est le suivant :
la jeune prof qui veut garder ses idéaux, prend des risques inconsidérés : “tiens je vais mettre le collier quicoutecher offert par mon papa auquel je tiens énormément, et puis aussi un petit tailleur moulant qui met bien en avant mes atouts. Ainsi je vais montrer aux élèves que je ne me fous pas d’eux”…
Avec ce genre de réflexion, on se demande si elle a suivi une scolarité normale et surtout si elle n’a pas trop fumé la moquette en regardant le monde merveilleux des Bisounours…
Rien qu’à Paris, qui n’a rien à voir avec les ghettos américains, elle aurait eu le droit à des : “Ouaich Mam’zelle t’es très charmante ! T’as pas un num de tel ?” ou bien au plus trash “Hey hey, c’est combien ?”.
Heureusement dans la vraie vie, Erin Gruwell, n’avait pas le corps d’athlète bien galbé (nageuse pro) de Hilary Swank, elle ne s’est donc pas faite violer… Ouf !
Le film, quant à lui, respecte bien le livre (no comment ^^) !


Passons à la critique :
Globalement, j’ai apprécié le réalisme des comportements des jeunz, et la représentation de la haine raciale (et/ou socio-culturelle) entre les groupes.
Mais c’est sûrement mon côté innocent qui ressort, car je n’ai jamais été confronté à de tels cas, et je ne peux pas affirmer que ce soit représentatif.
Il y a aussi quelques réflexions intéressantes sur la manière d’enseigner, et si ça vous intéresse, certaines idées peuvent ouvrir un dialogue sur les bienfaits (ou désagréments) de la discrimination positive…
Hormis ces défauts le film se laisse regarder, les quelques longueurs et scènes pleurnichardes n’ombragent que légèrement le tableau.
A titre de comparaison j’ai largement préféré Entre les murs, qui même s’il n’est pas dénué de gros clichés, avais une morale un peu plus réaliste et instructive.
Un bon film de Bisounours à conseiller à vos copines qui veulent aller à l’IUFM, juste un conseil quand même, planquez vos colliers et fermez votre sac à mains…

Caractéristiques techniques :

Date de sortie : 14 Mars 2007
Réalisé par Richard LaGravenese
Avec Hilary Swank, Patrick Dempsey, Ricardo Molina
Film américain.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 2h 4min.
Année de production : 2006
Titre original : Freedom Writers
Distribué par Paramount Pictures France

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail