Nous avons actuellement 177 visiteurs connectés sur nos sites (12 sur generationmp3.com - 6 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 159 sur le forum)

Écrit par
Rémi

Comme promis, la critique de “Prédictions” d’Alex Proyas

Vendredi 17 avril 2009 à 15:56 | Dans la catégorie Actualités Cinema

Tout d’abord, merci au peu de lecteurs qui ont répondu à l’appel et dommage de constater qu’il y ait si peu de monde pour y participer.

Le choix des lecteurs s’est donc porté sur Prédictions d’Alex Proyas, sorti il y a peu dans les salles obscures.

Predictions.jpg

Pour commencer ma critique, je vais faire un petit rappel sur Alex Proyas :

Son premier long métrage date de 1989 mais sa popularité apparait avec “The Crow“, tristement célèbre car c’est lors de son tournage qu’est mort le fils de Bruce Lee : Brandon Lee. Ce film marque également le début de la carrière américaine d’Alex Proyas. Et oui, Alex Proyas n’est pas américain mais Australien d’adoption et Egyptien de naissance.

A titre personnel, je retiendrais surtout un film d’Alex Proyas : Dark City ! Sorti en 1998 et faisant parti de la sélection officielle à Cannes (catégorie Hors Compétition, si je me souviens bien…).

Etant assez fan de tout ce qui touche à la SF, j’avais été touché par ce film intelligent qui je pense est de loin le meilleur film de Proyas, ou du moins le plus personnel. L’ambiance était unique, rappelant à la fois Metropolis de Fritz Lang et l’ambiance graphique d’un “la cité des enfants perdus” de Caro et Jeunet.

J’ai donc ensuite particulièrement attendu le prochain film de Proyas. La chance était de mon côté : c’était à nouveau de la SF ! Mais malheureusement, “I, Robot” n’était pas à la hauteur de son prédécesseur. Le film ne manque pas d’intérêt, l’esthétique est réussi mais il manque à mon goût d’un petit je ne sais quoi qu’il en aurait fait un bon film.

5 ans après “I, Robot” (basé sur Asimov), Alex Proyas nous revient donc avec “Prédictions“. En acteur principal, on retrouve Nicolas Cage (John Koestler, dans ce film) qui cotoie Rose Byrne (Diana Weyland), Chandler Canterbury (Caleb Koestler) et Lara Robinson (Lucinda Embry et Abby Weyland).

Le film commence de manière simple : Lucinda Embry est une jeune enfant solitaire au comportement étrange. Pour fêter l’anniversaire de la création de l’école dans laquelle Lucinda étudie, un concours est organisé pour marquer l’évènement d’une activité particulière. C’est Lucinda qui remporte ce concours. Sa proposition : Renfermer dans une capsule un dessin de chacun des élèves et l’enfouir sous terre pendant 50 ans. Au moment de rendre les dessins, Lucinda propose un dessin particulièrement étrange à son professeur : une succession de chiffres…

50 ans après (de nos jours), Caleb le fils d’un astrophysicien du MIT (Nicolas Cage au demeurant) découvre lors de la fête d’anniversaire de l’école le dessin de Lucinda. Au premier abord, personne ne fait attention à ce dessin. Un soir, John Koestler déprimant sur les images de feu sa femme découvre le fameux dessin et tente de le décrypter… les chiffres correspondent à des dates (pas le fruit) d’évènements survenus depuis 50 ans et peut être à venir …

Passons maintenant à mon avis sur ce film :

En premier lieu, je tenais à rappeler mon aversion pour les films catastrophes car ils sont souvent bourrés de stéréotypes grossiers. Ici, on échappe pas à cet écueil. Le hasard faisant bien les choses, un astrophysicien dépressif tombe sur une suite de chiffres et il ne peut s’empêcher de lui trouver très vite un sens…

Enfin, le début du film passe tout de même assez bien jusqu’à l’instant fatidique où … Vous voulez vraiment que je vous pourrisse le plaisir ? Non je ne crois pas, donc je vais m’arrêter là sur le film et essayer de faire une petite conclusion qui ne vous annihilerait pas l’intérêt (relatif) du récit.

Comme je l’ai dit précédemment (dans un post), pour moi la fin d’un film est excessivement importante. C’est elle qui clôt le récit et si celui-ci est mal clôt, les répercutions sur l’intégralité du film s’en font ressentir. Ici, la fin nuit réellement au film en tournant vers une logique religieuse américaine bas de gamme (à l’instar de la fin dans “Je suis une légende”).

De plus, on ne retrouve pas vraiment la patte de Alex Proyas dans ce film. Ici pas de mise en scène originale, pas d’esthétique réussie et innovante, juste de la platitude malgré les quelques rebondissements réussis.

A vous maintenant de vous faire votre avis.

Sur ce, Bon film !

5 commentaires

  • oneill701 17 avril 2009 à 17:15

    Bon ba j’irais pas le voir. lol

    Au mieux j’attendrais le DVD sinon je m’en passerais.

    Les fins à la “je suis une légende” me gonfle royalement.

  • Rémi 17 avril 2009 à 20:47

    Disons que c’est pas aussi horrible que I’m a legend (dont il faut que je trouve l’original avec Charlton Heston : Omega man si je ne me trompe…) mais ça sent le catholique américain et l’arche de Noé…

  • Cedric 18 avril 2009 à 12:09

    Oulà, je pense que je préfère I’m Legend.
    Faut dire que même sans avoir vu Prédictions, j’aime pas Nicolas Cage :D

  • Po2kost 12 mai 2009 à 11:06

    Même avis :  une fin très proche d’une propagande pour la scientologie qui passe à côté de ce qui aurait pu être un bel apocalypse.
    Le rythme bien lancé (même si la première erreur, lorsqu’ils recherchent la petite dans une école une lampe torche à la main au lieu d’allumer les lumières annonce un peu la couleur) s’essouffle trop vite.
    Nicolas Cage est à l’ouest, le gosse pareil.
    Il reste les effet spéciaux et la réalisation qui tente tant bien que mal de nous mettre dedans.

    J’aurais préféré voir un film qui cible vraiment le comportement humain en cas d’apocalypse.

    Par contre j’ai trouvé Je Suis Une Légende plutôt bon.

  • starkapuce 20 mai 2009 à 22:45

    Fervent lecteur du GMP3, mais jamais je me suis inscrit (allez savoir pourquoi)
    une fois j’ai failli le faire pour réagir à la critique du “magistral” <<Superman Returns>>  mais j’ai réussi à m’en abstenir de peur de faire du mal, une autre fois pour réagir à l’arnaquotographie que représente <<I’am a legend>>, mais là j’en peut plus ! Je me devais d’apporter ma pierre à cette critique bien trop contenu à mon gout au sujet de ce film ! ^_^

    Prediction, dans son ensemble est correct .. pour un téléfilm tranquile le samedi soir à la maison, peut être …. (ou pas d’ailleurs), mais de là à payer 9€, c’est un scandale ! pour ma part heureusement que je n’ai payer que 3€ (merci ugc, vous voyez que vous pouvez remplir vos salles), et encore je regrette de ne pas l’avoir dl comme tout le monde :p

    les + :
    - pour ce qui est des effets speciaux, c’est sympa (dedicace au crash, vraiment surprenant)
    - l’histoire est prenante au depart
    - les rebondissements, interessants

    les - :
    - La fin, desastreuse !
    - la fin, interminable !
    - la fin, incompréhensible !
    - la fin, idéologique !
    - la fin, pourquoi du comment ?
    - le scenar téléphoné

    Vous l’aurez compris, c’est la fin qui gache ce film, à la limite si vous allez en salle, sortez 10 .. que dis-je, 25 minute avant la fin, vous garderez un bon souvenir de ce moment cinématographique !
    A peine surprenante, la fin est envahissante, pendant presque Un quart d’heure on vois le monde (= NewYork) se faire devaster par le feu, et çà dure .. çà dure .. çà dure … le réalisateur à voulu y donner une espèce d’ampleur artistique, ou un espece d’avertissement  colossale, mais tellement pathétique (pour peu que vous connaissiez la scientologie).
    Du coup on s’endore, et au moment où l’on crois que c’est fini (ouf) et bah nan, c’est pas encore fini … on repose nos petites fesses (plus ferme du tout) et on re-attend une autre fin … histoire de bien detester la scientologie dans son ampleur (heureusmeent çà dure un peu moins longtemps que la “premiere” fin)

    Et voila, on cours vite à l’exterieur pour prendre un bon bol d’air frais (la clope sémal), et on commence à pester sur nicolas cage, pendant dix minutes en guise de défouloir (il est vraiment trop con pour un astrophysicien de ne pas avoir remarqué tout de suite à quoi correspond cette suite de chiffre 01 11 09).

    :)

    Ps : merci de m’avoir lu, çà fait plaisir ^^

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail