Nous avons actuellement 190 visiteurs connectés sur nos sites (21 sur generationmp3.com - 8 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 161 sur le forum)

Écrit par
falcord

VOUS ALLEZ AIMER FUMER

Mercredi 7 janvier 2009 à 23:30 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

2249375.jpg

Chers amis bonjour, et bonne année à tous !

Quel plaisir aujourd’hui de vous parler du film SMOKE sortit en 1995 que je n’avais pas encore vu. Quel bonheur mes amis de regarder ce genre films simples et captivants à la fois où l’on se laisse bercer par une fantastique atmosphère dont on voudrait qu’elle dure indéfiniment.

Le film nous raconte plusieurs histoires de différents personnages, tous relié par le magasin de tabac que tient Auggie en plein centre de Brooklyn à New York. Auggie tente de gérer une ex-petite amie qui lui annonce qu’il est le père d’un jeune fille de 18 ans droguées et enceinte. Quant à Paul son ami écrivain, il essaie tant bien que mal d’oublier la mort de sa femme et de son enfant victimes d’une fusillade.

sjff_01_img0457.jpg

Le film est réalisé par Wayne Wang et il a surtout été écrit par le très grand romancier américain Paul Auster. Pour la petite histoire, Paul Auster avait été contacté par le New York Times pour écrire un conte dans l’édition de noël du journal. Wayne Wang ayant beaucoup aimé le conte, il a contacté Paul Auster afin de porter l’histoire à l’écran. Par la suite l’histoire a été totalement modifiée et le film n’a rien à voir avec un conte de noël. Cependant, l’épisode en question est mentionné à la fin du film et ce d’une manière vraiment géniale. Je vous laisse regarder par vous-même.

Ce que j’adore dans ce genre de film, c’est qu’il ne se passe rien et tout à la fois. Il s’agit d’un film sur de vrais gens, qui vivent un vraie vie. Avec des moments de joie, des moments peines, de la rigolade, de la poisse etc… Mais personnellement je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Côté acteurs, c’est vraiment le bonheur. William Hurt et surtout Harvey Keitel qui a obtenu le prix spécial du jury pour sa performance au festival de Berlin en 1995. Même chose pour Wayne Wang pour la réalisation. Quant au film, il a obtenu l’ours d’argent, toujours au festival de Berlin en 1995.

A voir absolument !

Un commentaire

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail