Nous avons actuellement 48 visiteurs connectés sur nos sites (15 sur generationmp3.com - 5 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 28 sur le forum)

Écrit par
falcord

PAUL NEWMAN N’EST PLUS

Lundi 29 septembre 2008 à 23:25 | Dans la catégorie Actualité du blog

Newman_2.jpg

Paul Newman est mort ce vendredi 26 septembre d’un cancer du poumon à l’âge de 83 ans. La fin d’une époque… époque à laquelle les acteurs avaient une classe venue d’ailleurs

Adieu beau gosse.

Écrit par
falcord

MIRRORS

Lundi 29 septembre 2008 à 23:15 | Dans la catégorie Actualités Cinema

mirrors_poster_sutherland.jpg

Lire le reste de cet article »

Écrit par
Martin

Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie

Vendredi 26 septembre 2008 à 20:52 | Dans la catégorie Critiques de Films à l'Affiche

Bonjour !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un film qui est depuis un petit bout de temps sur les écrans, Le premier jour du reste de ta vie, avec Jacques Gamblin et Zabou Breitman. Le film raconte l’histoire d’une famille censée être “normale” comme l’indique l’accroche du film ( Cette famille, c’est la votre ), en plusieurs tableaux, des années 80 aux années 2000. 5 jours, les plus importants de cette famille .

Le premier jour

Les acteurs jouent très bien, et l’on (re)voit ici encore un Gamblin plein d’humanité. Le film est une espèce de pot pourri de comique, de tragique, de chronique… On peut se dire que c’est un peu caricatural, mais globalement le réalisateur a su trouver le juste milieu entre le lieu commun et des personnages trop atypiques, ce qui donne lieu a beaucoup de scènes touchantes. Personnellement j’adore ce genre de film “chronique” un peu comme Nos 18 Ans ( excellent par ailleurs ), dont on sait qu’on va ressortir le sourire au lèvres de la salle. Ce film tente de capter un peu de l’essence de la vie elle même à travers sa galerie de personnages. Le principe des différents “chapitres” est aussi assez drôle puisqu’on va traverser la période grunge en compagnie de la fille puis toute une époque…

Bref comme je l’ai dit un film tantot drôle tantot triste mais au final positif et qui fait chaud au coeur, et qui donne très envie de vivre très fort.

Bon c’est vrai que chez optionciné on est un peu moins actif en ce moment mais rassurez-vous on ne lâche pas l’affaire !

D’ailleurs si vous souhaitez devenir rédacteur, n’hésitez pas à utiliser la section contact du site !

Revenons à nos moutons !

thunder_tropic.jpg

Il y a quelques jours Paramount nous conviait à une séance presse du nouveau Ben Stiller : Tonnerre sous les tropiques (Thunder tropic) près de l’opéra à Paris. Habituellement les séances étant en pleine semaine et aux heures de bureau, j’esquivais les séances mais cette fois j’avais envie de voir ce que cela pouvait donner. Ainsi, j’ai pris un petit congé pour l’occasion… bon je raconte ma vie là donc revenons au film et à la séance…

Tout d’abord, j’arrive chez Paramount et je suis convié à rejoindre la salle de projection privée. J’arrive dans la salle (petite salle privée grand luxe avec de bons gros canapés) et je m’assois. D’autres journalistes et blogueurs divers sont déja présents ou arrivent… J’en profite pour aller chercher le dossier presse et je reviens m’assoir dans mon confortable canapé. La séance va enfin commencer ! 5…4…3…2…1….

Le film commence fort ! Une pub style gangsta rap pour une boisson alléchante si je puis dire … (vous comprendrez une fois que vous aurez vu le film) S’en suit une série de fausses pubs hilarantes mettant en scène les différents protagonistes du film lui-même. Une sympathique mise en abime pour commencer !

Mais de quels protagonistes me direz-vous ? Quelques petits acteurs (humour!) : Ben Stiller, Jack black, Robert Downey Jr… en autres et renforcés par des guest stars sympathiques : Nick Nolte, Tom Cruise, Steve Coogan, …

Bon je vais pas vous raconter l’histoire en détail mais résumons tout de même un peu le pitch : Tugg Speedman (Ben Stiller) est un acteur sur le déclin et il est temps de relancer sa carrière. Il est donc propulsé en tête d’affiche d’une grosse production : un film bon gros film de guerre avec tout plein de stars du grand écran : Jeff Portnoy (Jack Black), roi du film d’humour raz la ceinture; Kirk Lazarus, le “grand” acteur multidécor; Chino : le rappeur en vogue… Dès le premier jour, c’est la catastrophe (rivalité sur le tournage, destruction des décrors,…) et le réalisateur (Steve Coogan) décide de les envoyer sur un meilleur terrain: le cinéma-réalité de guerre…

Vous l’aurez compris, dans cette comédie Ben Stiller va rendre discrètement ses comptes avec l’industrie du cinéma voir plus… et le tout dans la bonne humeur et la grosse production !

Le film n’est pas très innovant mais c’est un grand divertissement hilarant bourré aux stéroïdes !

Je vous le recommande donc, mais il faudra patienter le 15 octobre pour pouvoir en profiter !

En attendant, si vous utilisez Facebook, Paramount vous propose un petit jeu : c’est ici que ça se passe.

Et en bonus quelques petits trucs sympa :

Le blog du film ! c’est ici

Les différents blog des stars (fictives) du film :

pour Tugg Speedman (Ben Stiller), c’est ici

pour  Kirk Lazarus (Robert Downey Jr.), c’est ici

pour Jeff Portnoy (Jack Black), c’est ici

pour Alpa Chino, c’est ici

Je mettrais une petite vidéo dès que possible…

Écrit par
Martin

Max La Menace

Mardi 23 septembre 2008 à 21:02 | Dans la catégorie Critiques de Films à l'Affiche

Bonjour les amis,

Désolé pour l’absence prolongée, mais bon, les cours et tout ça… Je reviens donc avec quelques visionnages de films dont vous saurez tantôt si il est bon de se précipiter dans son cinéma le plus proche. Commençons donc par nous intéresser à la menace Max.

Max la menace

Lire le reste de cet article »

Écrit par
falcord

DEATH SENTENCE

Jeudi 18 septembre 2008 à 23:10 | Dans la catégorie Actualités DVD

affiche_Death_Sentence_2006_3.jpg

Si comme moi vous aimez les films de punitions comme « Man on Fire » ou encore « L’homme des hautes plaines », ce film ne devrait pas vous décevoir.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour la France, mais en ce qui nous concerne, moi et mon cher pays la Suisse, ce film n’est pas sorti dans nos salles de cinémas. Ce qui est dommage car les distributeurs auraient pu nous épargner de certains gros navets en privilégiant « Death Sentence ».

DeathSentence.jpg

Ce film, réalisé par James Wan, et dont le premier rôle est tenu par un remarquable Kevin Bacon, nous raconte l’histoire d’un père de famille sans problèmes dont la vie va basculer le soir ou son fils aîné est assassiné sous ses yeux par les membres d’un gang dans une station service. Il décide alors de ne pas poursuivre l’auteur du meurtre devant les tribunaux afin de se rendre justice lui-même. Il se trouve alors que la tâche n’est pas si aisée et que la vie de criminel n’est pas donnée à tout le monde. S’en suit alors une descente en enfer pour ce bon père de famille confronté à une violence dont il n’a pas l’habitude.

Un film qui se laisse tout à fait regarder, un bon divertissement en perspective avec un Kevin Bacon méconnaissable à la fin du film. Mention spéciale au délicieux petit rôle tenu par John Goodman, que l’on voit d’habitude dans les films des frères Cohen.

Bon Film !

Écrit par
falcord

GOMORRA

Dimanche 14 septembre 2008 à 22:37 | Dans la catégorie Actualités Cinema

18957812_w434_h_q80.jpg

Vainqueur du Grand Prix du Jury à Cannes en 2008, Gomorra est un film italien réalisé par Matteo Garrone, d’après le livre de Roberto Saviano.

Le film nous raconte l’histoire de plusieurs personnages, tous confrontés dans leur vie quotidienne à la mafia napolitaine (la Camorra). Ce long-métrage nous dessine avec violence et brutalité une réalité tout aussi dérangeante, vécue tout au long de leur vie par les habitants de certains quartiers de la ville de Naples. Oubliez ici les films de gangsters classiques aux personnages hauts en couleurs arborant chemise rose et costumes en soie. Le film est parfois vraiment très rude et il faut avouer que l’on ne ressort pas indemne de la salle de cinéma, ce qui est une très bonne chose.

h_4_ill_1046635_gomorra.jpg

De nos jours, les histoires de mafia et de criminels sont, je trouve, parfois trop romancées, ce qui peut amener certaines personnes à s’identifier trop facilement aux caïds vus dans les films. C’est là une mention spéciale à tous ceux qui font les beaux en ville en se baladant avec des t-shirts aux inscriptions « MAFIA » ou autres « COSANOSTRA ».

La mafia est un fléau qui pèse sur l’Italie depuis plus de deux siècles et ce film montre à quel point le pays tout entier en souffre. Il est également à noter que le réalisateur est toujours sous protection policière depuis les ressentes menaces de mort dont il a fait l’objet.

Un film à voir absolument donc, qui permet de réfléchir sur un sujet qui est malheureusement bien d’actualité.

Écrit par
Rémi

Résultats du concours Clone Wars

Jeudi 11 septembre 2008 à 09:00 | Dans la catégorie Actualités Cinema

Ca y est les voila, ils sont tout chaud : les résultats du concours Clone Wars © (long métrage tiré de l’animé Star wars sorti en Aout) :


Nom : REYD

Prénom : Jean

 

Nom : PUIG

Prénom : Lisa

 

Nom : GUEGUEN

Prénom : Stephane

 

Nom : TUEUX

Prénom : Corinne

  Lire le reste de cet article »

Écrit par
falcord

SHAFT

Jeudi 11 septembre 2008 à 00:39 | Dans la catégorie Coup de Coeur !

shaft.jpg

Continuons aujourd’hui sur notre lancée des films d’exploitation (voir mon article sur « La 36ème chambre de Shaolin », pour nous pencher cette fois sur la Blaxploitation et le cultissime film SHAFT.

Je vous parle ici de la version de 1971 et non pas du semblant de copie sorti en 2000 avec Samuel L. Jackson.

Le film devait à la base raconter l’histoire d’un détective blanc. Mais à la suite du succès rencontré par plusieurs films mettant en scène les péripéties de la communauté afro-américaine, le script à été remanié pour se calquer sur le roman SHAFT, écrit par Ernest Tidyman et qui nous raconte cette fois-ci l’histoire d’un détective afro-américain.

Notre détective new-yorkais, John Shaft (interprété par Richard Roundtree), est engagé par un des grands gangsters de l’époque, Bumpy (dont l’histoire vous est également racontée dans le film American Gangster), afin qu’il lui retrouve sa fille enlevée par des inconnus. Au fil de l’enquête, Shaft va s’apercevoir que les pistes avancées par Bumpy ne tiennent pas la route et que cette affaire semble cacher quelque chose de bien plus gros.

gparks.jpg roundtreecam.jpg

Chers amis, il faut ABSOLUMENT voir ce film, je veux que dès demain ce film soit en rupture de stock dans tous les magasins et les vidéos-club de la francophonie. Dès le début le ton est donné. Des images de la ville de New-York de l’époque, avec un Time Square bien moins lumineux que celui d’aujourd’hui, le tout sur la plus que grandiose musique composée par le défunt Isaac Hayes récompensé par un oscar. Très bien réalisé par Gordon Parks, il s’agit là d’un vrai bon film, avec cette touche délicieuse qu’ont les films de Blaxploitation soit, action, gangster et jolies filles. Le film connaîtra deux suites (films d’exploitation oblige) soit, « Shaft’s Big Score » en 1972 ainsi que « Shaft in Africa » sorti en 1973. Une série télévisée verra même le jour entre 1973 et 1974.

Alors sortez le pop corn, coupez ces affreux téléphones portables qui n’existaient pas en 1971 et laissez-vous porter par SHAFT. Si vous n’appréciez pas, je ne peux décidément rien pour vous.

Bon film !!!

Écrit par
Rémi

Craig Brewer, un réalisateur passionné de musique blues…

Dimanche 7 septembre 2008 à 15:31 | Dans la catégorie Actualités Cinema

En ce beau dimanche (faut pas trop rêver, j’habite sur Paris), j’avais envie de parler d’un réalisateur et surtout de ses 2 films : Black Snake Moan et Hustle and flow.

Hustle_and_Flow_DVD.jpgblack_snake_moan_poster.jpg

Craig Brewer est un jeune réalisateur sous l’aile de John Singleton, qui vient de Memphis et distille un cinéma sympathique dont la musique est indissociable du récit.
Craig commence par le théâtre et la rédaction, mais grâce à un petit héritage  il réalise son premier long-métrage en vidéo numérique (The poor and the hungry). Celui-ci va rencontrer un certain succès dans les festivals et va lui ouvrir les portes d’hollywood. Cependant, cette ouverture ne va pas être facile et si John Singleton n’avait pas été convaincu du talent du réalisateur, rien ne ce serait fait.

Après une longue galère pour trouver les crédits pour réaliser “Hustle and Flow“, John Singleton décide de produire le film, une première pour lui.

Ainsi nait “Hustle and Flow”, un film sans trop de concession où le héros : un Mac décide de se sortir de l’enfer par le biais du rap.

On pourrait à tord comparer ce film à 8 miles avec Eminem, mais ici le héros est plus torturé et les acteurs sont tout simplement réalistes. Rien ne sonne trop faux, et la musique est une des stars à part entière du film (d’ailleurs , la chanson du film a obtenu l’oscar de la meilleure chanson originale).

Son troisième long métrage est magique : Black snake moan. L’histoire est assez impressionnante et Samuel L Jackson et Christina Ricci sont au top.

Allez rien que pour vous, je vous donne vaguement le pitch :

Lieu : Sud des States. Rae (Christina “Sexy” Ricci) est une fille perdue, elle a vécu un début de vie tragique qui la mène à se jeter au cou du premier qui passe. Elle tombe amoureuse mais rien n’empêche ses pulsions. Un soir, après une soirée arrosée et chargée, elle se retrouve à moitié morte sur le bord d’une route.

Lazarus un cultivateur noir hanté par les démons du Blues dont la vie vient de tomber aux toilettes. Lors d’un aller-retour en ville, il trouve Rae à moitié morte et décide de la remettre sur pieds. Or, dès son réveil, elle se jète sur lui telle une furie. La remise en forme prend alors une nouvelle tournure, Lazarus est décidé à aider cette fille quitte à lui mettre une chaine…

Ces deux films sont à voir avec un équipement sonore adéquate ! Car comme je le disais la musique fait partie des protagonistes et par conséquent il faut correctement en profiter pour apprécier à leur juste mesure ces films.

Voila, c’est un peu bref, mais aller voir ces films (ou louer les). Ils vous redonneront le peps et leur musique vous envoutera…

Sur ce, Bon film…

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail