Nous avons actuellement 113 visiteurs connectés sur nos sites (14 sur generationmp3.com - 7 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 92 sur le forum)

Écrit par
Rémi

Bientôt la fête de la musique alors voyons un peu comment…

Jeudi 19 juin 2008 à 09:49 | Dans la catégorie Dossier

Comme cela fait quelques temps que je n’ai pas posté, je reviens avec un petit dossier sur les films parlant de musique plutot (non pas l’ami de mickey) que de comédies musicales (même si certains s’en rapproche).

Ma sélection se limitera aux films que j’ai pu apprécier et qui font pour moi un hommage grandiose au monde de la musique, à savoir : Les virtuoses, The commitments, Les blues brothers et pour finir 2 films avec Jack Black, High Fidelity et School of Rock (Rock Academy, pour les frenchies).

Parlons pour commencer de “Les Virtuoses” de Mark Herman avec Ewan McGregor (Trainspotting, StarWars,…) et Pete Postlethwaite (Usual suspects,…).

 

Virtuoses.jpg

 

 

 

Le film commence à dater pour certain (1997, ça fait tout de même 11 ans déja), mais il garde toujours sa fraicheur et sa bonne humeur.

Le contexte : Les habitants d’une ville minière d’Angleterre pendant la période Thatcher, une fanfare sur le point de péricliter face à la crise et une bande de collègues et amis en plein dilemme. En effet, la fanfare de la ville (et plus particulièrement de la mine) est la seule chose qui reste aux mineurs, leur mine est sur le point de fermer et la ville par là même se meurt. Danny (Pete Postlethwaite) , le chef d’orchestre décide de se battre une dernière fois en se lancant à la conquête du Championnat national de Fanfare. son but est simple : Gagner et redonner un peu de courage à ceux qui sont en train de perdre tout (lui compris).

Ce film est film tendre et à la fois réaliste, je vous le recommande ! Il vous fera verser larmes et rires, le tout dans du bon humour à l’anglaise.

Pour le deuxième film, je vous parlerais de The Commitments, encore un film anglophone mais Irlandais cette fois-ci et encore plus vieux que le précédent (1991). Le film est réalisé par l’illustre Alan Parker (Birdy, Midnight Express,Mississipi Burning et Angel Heart, en autres…).

 

The_Commitments.jpg

 

 

Cette fois-ci, le scène se passe à Dublin , Jimmy Rabbitte ne fait pas grand chose de sa vie mais se débrouille pour vivre en revendant toutes sortes de copies (films, musiques,…). Un jour, 2 de ses bonnes connaissances lui demande de devenir le manager de leur groupe. Rabbitte décide alors de relancer la Soul à Dublin ! Rien que ça ! Et leur groupe se nommera :The Commitments.

Dans ce film, on voit se profiler une légère critique du business de la musique mais surtout le fait qu’un “Band” c’est avant tout une petite famille qui s’associe pour faire de bonnes choses avec tout ce que ça comporte d’inconvénients, de lutte et de beauté.

Pour le troisième film, je dirais juste : “We are in mission to God !“. Les blues brothers (1980), je me devais de les citer ici mais vous avez une critique que j’avais déja faite ici.

 

Blues_Brothers_20e_DVD.jpg

Pour le Quatrième, je parlais de “High Fidelity” (2000) de Stephen Frears avec John Cusack et Jack Black.

 

High_Fidelity.jpeg

 

Cette fois on se trouve aux USA, dans une petite boutique de disques tenue par des passionnés. Rob Gordon (John Cusack) est propriétaire de cette boutique. C’est quelqu’un de miné par ses échecs sentimentaux et qui ne trouve jamais la force d’aller de l’avant. Il se terre dans l’écoute obstinée de sa musique, jusqu’à ce que sa dernière petite amie le quitte. Il va alors faire une introspection musicale sur lui-même…

Enfin pour terminer mon petit dossier, parlons de “School of rock” (2004) de Richard Linklater avec Jack Black et Joan Cusack.

 

School_of_Rock.jpg

 

Un loser passionné de musique rock : Dewey Finn (Jack Black) vient de se faire lourder de son “Band”. Il vit en colocation avec son meilleur ami et ancien camarade de Classe : Ned Schneebly (Mike White, scénariste du film). La petite amie de Ned ne supporte pas Dewey qui vit à leur dépend. Ned lui demande donc de trouver un job (un vrai) afin de payer sa part du loyer. Pour se faire, Dewey ne va pas trouver mieux que d’usurper l’identité de Ned afin de devenir professeur intérimaire dans une école privée. Très vite il constate son incapacité à la pédagogie et décide d’enseigner à ses élèves la vraie musique : Le rock…

Le film n’est pas révolutionnaire mais Jack Black est tellement dans son role de passionné de rock que l’on finit par s’attacher au personnage et à toute sa classe. Bref, une comédie familiale bien sympathique … biiouuiinnouiiinnn dinggillli wawwwaawwaa…

Voila en bref si vous n’allez pas fêter la fête de la musique dignement (honte à vous !) ben vous pourrez vous faire une petite soirée sympa en gardant le thème … PO…

Allez bons films !

 

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail