Nous avons actuellement 113 visiteurs connectés sur nos sites (11 sur generationmp3.com - 5 sur jeuxvideo.org - 0 sur nos autres blogs - 97 sur le forum)

Écrit par
Rémi

Paprika, ou comment donner un peu d’épices à vos rêves …..

Jeudi 14 février 2008 à 09:14 | Dans la catégorie Critiques DVD

Aujourd’hui, une petite critique d’un film d’animation sorti il y a maintenant 2 ans. Si je vous en parle maintenant c’est que je n’ai pu le voir qu’il y a quelques jours.

Paprika_aff.jpg

Tout d’abord, présentons son auteur : Satoshi Kon, un des grands noms actuels de l’animation japonaise.

Il a réalisé de petits chefs d’oeuvre de l’animation comme Tokyo Godfathers, Perfect Blue ou Millenium Actress. Il a fait ses classes dans l’animation auprès d’un nom illustre : Katsuhiro Otomo et a travaillé sur des films comme Roujin Z et Memories. On reconnaitra d’ailleurs dans ses films les restes de sa colloboration avec Otomo.

Le style de Kon est très particulier, soit on aime soit on aime pas. Les introductions sont parfois complexes et dil peut être difficile de s’immerger dans le film mais personnellement j’adhère toujours à son style.

Venons en maintenant au film Paprika ! Non il ne s’agit pas d’un film sur les épices et la cuisine mais d’un polar surréaliste alternant entre rêve et réalité. Dans un futur plus ou moins proche, des chercheurs en psychanalyse mettent au point un casque nommé DC-mini qui permet de s’introduire dans les rêves afin de soigner mieux les patients atteints de troubles psychiatriques. Seul problème dans l’histoire : un terroriste s’est emparé de plusieurs Dc-minis et commence à s’introduire dans les rêves de certains chercheurs afin de les détruire. L’enquête commence donc entre rêve et réalité pour trouver les coupables…

Ce film est avant tout une expérience comme un peu tous les films de Satoshi Kon qu’il faut vivre jusqu’au bout ! Si vous vous arrêtez en cour, vous perdrez l’intérêt du film.

Les transitions sont tout simplement prodigieuses et on se perd à rêver et l’intrigue captive.

Bref, récupérer ce film en DVD il vaut la peine ! Plusieurs versions existent en DVD, une version prestige est sortie près de Noël mais personnellement je me suis contenté de la version Collector 2 DVD intégrant une piste DTS en japonais sous-titré.

En espérant vous avoir donné envie de voir ce film…

3 commentaires

  • Goret 14 février 2008 à 23:04

    C’est “Millenium Actress” (et non “Millenium Princess”, bien que nombre d’actrices se prennent pour des princesses, et nombre de “princesses” jouent constamment la comédie…). Et il est sorti (en France) il y a à peine plus d’un an, il me semble (et non deux).

    Personellement, je pense que l’intrigue de type polar-à-thèse (même si elle est plutôt sympathique) est secondaire par rapport à l’exploration des rêves et de l’inconscient (en notant qu’en ayant une intrigue parlant de rêves [premier degré de lecture], mettre l’accent sur la représentation des rêves [second degré de lecture] est très adroitement justifié). Le sujet même du film, pour moi, est donc surtout ce très long rêve éveillé, fantasmatique et délirant, à l’image de certains de nos propres rêves (le surréalisme est donc parfaitement justifié), et sa représentation à l’écran (et sur ce point le film m’a paru plus intéressant - car plus extrême et plus osé - qu’un La science des rêves de Gondry, sorti peu de temps auparavant).

    Note au passage que si je n’ai vu auparavant de lui que Perfect Blue, je préférerais éviter de parler de “petits chefs d’oeuvre”: soit parce que le terme “petit” est réducteur, soit parce que le terme “chef d’oeuvre” devient galvaudé et plat à force d’être suremployé. Pour ma part, Satoshi Kon fait au moins de très bons films, sinon (parfois) des chefs-d’oeuvre (tout court).

  • thanos 15 février 2008 à 0:03

    Tout d’abord, c’est 2 ans au japon mais pas en France effectivement. J’ai rapidement écrit cet article, et je n’avais pas vu les quelques erreurs que j’y avait apposé. Pour le petit chef d’oeuvre, je n’ai pas corrigé car pour ma part le mot petit ne signifie pas la taille dans ce contexte mais plutôt petit comme attachant, sympathique. Ravis de voir que tu lis toujours nos articles.

  • Hitman1001 16 février 2008 à 4:32

    J’adore Satoshi Kon. Je trouvais ça bizarre justement que l’on n’en avait pas encore parler sur le blog vu la qualité de ses films. J’ai eu la chance de voir Paprika au cinéma et j’ai tout simplement adoré; j’ai même fait un oral à son sujet pour mon cours de français (et j’ai eu 94% tout de même).
    Bref, je vous le conseille tous, vous ne le regretterez pas (ce conseil est valable pour tous ses autres films, surtout Tokyo Godfathers qui est une superbe comédie)!

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail